Comment arrêter l’auto-sabotage en séduction ?

auto sabotage auto-sabotage

Comment arrêter l’auto-sabotage en séduction ?

Auto-sabotage : Action de provoquer son échec en séduction ou en relation, à faire inconsciemment le nécessaire pour être rejeté, en faire trop ou pas assez pour mettre fin au contact avec une femme qui nous plaît. En clair, s’auto-saboter c’est être son propre ennemi.

  • Comment vaincre ma peur quand une femme me plaît vraiment ?
  • Comment arrêter l’auto-sabotage et les erreurs stupides ?
  • Comment séduire jusqu’au bout une femme qui me plaît ?
  • Pourquoi je reproduis toujours les mêmes erreurs, les mêmes schémas inconscients et les mêmes histoires ?

Dans cet article sur l’auto-sabotage nous verrons comment :

 

Débloquer les processus inconscients et arrêter l’auto-sabotage

 

 

A quels moments intervient l’auto-sabotage ?

 

Auto-sabotage

Les mécanismes de résistances que l’inconscient met en œuvre sont très forts pour nous éviter de souffrir. Leurs formes de défense évoluent avec nos nouvelles habitudes, notre expérience et notre état d’esprit.

Nos mécanismes de défense sont liés à nos peurs et peuvent se manifester au moment d’un changement dans une relation avec une femme.

Les moments d’auto-sabotage en séduction se traduisent en général au cours de l’une de ces étapes :

  • l’aborder, l’approcher et commencer une conversation elle,
  • sexualiser la conversation (directement ou indirectement),
  • demander son numéro,
  • l’appeler,
  • lui écrire,
  • lui demander un rendez-vous,
  • la toucher et être physique avec elle,
  • l’embrasser,
  • l’inviter chez soi,
  • sexualiser, 
  • lui faire l’amour,
  • se mettre en relation sérieuse avec elle.

Chaque barrière en amène une autre. L’idée n’est pas de les éliminer mais de les accepter pour mieux changer. Si notre résistance inconsciente persiste, c’est de l’auto-sabotage. On commet des erreurs stupides, des manifestations d’anxiétés, une paralysie qui nous rend vulnérable.

C’est qu’on a pris un trop grand risque pour notre inconscient. C’est un cercle vicieux : Moins on a confiance, plus on est anxieux et plus on est anxieux, moins on agit.

L’auto-sabotage est lié à l’anxiété et la peur de la réussite. Il est le plus grand problème des hommes en séduction.

Mais quels sont nos mécanismes d’auto-sabotage ?

 

Les mécanismes de défense liés à l’auto-sabotage

 

La première étape consiste à prendre conscience de ces schémas d’auto-sabotage récurrents. Ils se répètent, en général, sans évolution. Nous allons donc analyser les mécanismes de défense de notre inconscient.

En général, il y a trois stratégies pour justifier l’auto-sabotage :

  • La justification externe avec reproche et critique : Accuser les autres au lieu de prendre ses responsabilités. Justifier ses erreurs par des évènements extérieurs qui ne dépendent pas de nous.

« C’est sa faute à elle ! », « J’ai raté parce qu’il y avait ceci ou cela », « je n’étais pas motivé… »

  • L’apathie et l’évitement : se convaincre que la séduction n’est pas importante. Elle est pourtant primordiale pour rencontrer une partenaire et créer un lien.

« J’ai d’autres problèmes plus importants à gérer dans ma vie que la séduction en ce moment ! »

  • L’intellectualisation : Au lieu d’agir pour changer, on cherche des sources, sur internet ou sur d’autres supports, pour trouver une réponse et on n’agit plus. C’est la solution la moins pénalisante car elle permet au moins de clarifier un nouveau type d’action à mettre en place par la suite. Cependant seul 7% des personnes appliquent les conseils qu’ils reçoivent même s’ils pensent que les conseils sont bons. Un grand nombre d’hommes, une fois lancés dans l’intellectualisation, n’agissent plus. Le meilleur professeur étant l’expérience, trop étudier la séduction sans passer à l’action augmente l’anxiété. On se met ainsi une pression inutile liée à une exigence de résultats et des attentes trop élevées. Ces hommes ont peur de l’échec et cherchent la perfection (la séduction idéale) au lieu de comprendre que l’erreur fait partie du processus d’apprentissage.

« Il faut d’abord que je comprenne comment les femmes fonctionnent avant d’agir… »

Par ailleurs si un schéma se répète trop souvent sans évoluer, c’est notre travail de comprendre et de nous faire aider par des spécialistes si nécessaires : l’hypno-thérapie est particulièrement efficace pour arrêter l’auto-sabotage.

http://www.ladefensehypnose.com/

 

 

Changer son processus d’auto-sabotage

 

Si on veut résoudre seul ses problèmes d’auto-sabotage, il faut casser la routine de la réponse automatique. Une stratégie est de se retrouver dans la même situation bloquante et de contrôler sa peur pour faire une action différente. Cela requiert un haut niveau d’introspection et de discipline.

Je vous invite fortement à faire l’exercice car comme je viens de le préciser plus haut, seul 7% de la population appliquent les conseils qu’ils pensent pertinents.

Et vous ?

 

Voici un exemple de processus d’”auto-analyse” pour arrêter l’auto-sabotage en séduction :

  1. Notez ce qui vous fait le plus peur dans la liste Chap « Les moments d’auto-sabotage les plus courants ».
  2. Marquez comment vous réagissez pour justifier vos échecs dans la liste Chap « Les mécanismes de défense lié à l’auto-sabotage » : reproche, apathie ou intellectualisation.
  3. Marquez quelles actions vous commentez pour vous auto-saboter. Le but est de comprendre pourquoi votre inconscient décide de vous protéger et l’accepter, de prendre soin de votre blessure.
  4. Marquez maintenant une modalité d’action différente à effectuer pour la prochaine fois,
  5. Engagez-vous verbalement ou par écrit auprès d’amis de confiance pour effectuer cette nouvelle action. Partagez également vos peurs, vos émotions, ce que vous ressentez avec eux.

 

Etre responsable de sa vie et accepter sa peur

 

accepter sa peur auto-sabotage

 

Vous n’êtes en aucun cas une victime de votre vie mais un acteur qui a le pouvoir de la changer.

Inutile de mettre des clichés stéréotypés sur les femmes parce qu’on n’assume pas son devoir d’homme. Quand on apprend à être responsable de sa vie, on arrête d’accuser les autres, la seule personne qui détermine notre destin : c’est nous !

Une belle et heureuse relation arrive quand les deux partenaires ont la responsabilité totale de leurs émotions et de leurs choix sans dépendance affective l’un vis-à-vis de l’autre. C’est notre travail de faire ressortir le meilleur de nous-mêmes, de se défier pour trouver de belles choses à l’intérieur de chaque femme.

Cette jolie femme veut autant qu’on réussisse à la séduire que nous, sinon pourquoi s’habille-t-elle si sexy, se maquille-t-elle, sort-elle en soirée et va-t-elle sur des sites de rencontre ? Une femme désire un homme confiant et honnête, elle veut se sentir « femme » !

Quand une femme nous plait, on peut imaginer qu’elle meurt d’envie qu’on réussisse à la séduire et que, sans nous connaitre, c’est notre plus grande fan !

Plus on se montre incompétent et plus notre anxiété grandit. Plus on est confiant et plus notre anxiété “nous aide”, elle devient une saine peur motivante.

Ce à quoi tu résistes persiste et ce que tu acceptes te donne le pouvoir de changer.

L’expérience nous apprend à gérer nos peurs mais elle ne les élimine jamais totalement, elles deviennent moins grandes et plus adaptées à l’action. La peur ne part pas, ce qui change, c’est notre capacité à prendre des risques. On transforme cette peur en motivation et en excitation pour se dépasser.

L’objectif ici est de transformer des émotions négatives en un comportement moteur d’actions positives pour nous. L’angoisse est une partie de nous-mêmes qu’il nous faut accepter sous peine de la voir s’amplifier encore davantage.

L’anxiété et l’auto-sabotage diminuent quand on comprend ses peurs et qu’on s’expose régulièrement à elles.

Exercices pour changer ses habitudes d’auto-sabotage

 

L’aborder

  1. Approcher une inconnue pour demander l’heure,
  2. Demander « comment allez-vous ? »,
  3. Faire un compliment,
  4. Essayer d’avoir une conversation plus longue.

L’Embrasser

  1. Mettre son bras autour de son coup en mode amical,
  2. La prendre dans ses bras,
  3. Lui prendre la main,
  4. L’embrasser dans le cou,
  5. L’embrasser.

Ces exercices progressifs s’appliquent aussi pour être tactile, envoyer des messages, prendre un numéro ou être sexuel. On garde un focus clair et un esprit calme. Les paliers seront doucement mais surement accomplis un à un car les petits succès amènent les plus grands. Une fois un objectif atteint, il est nécessaire de s’en fixer un nouveau légèrement plus difficile que le précédent. On avance doucement jusqu’à être plus à l’aise avec son nouvel objectif.

L’important est de se focaliser sur un objectif à la fois afin de l’accomplir rapidement et efficacement dans l’action et d’oublier le reste.

L’exercice consistant à affronter ses peurs devient addictif grâce à l’adrénaline qu’il procure. L’envie et l’enthousiasme augmentent avec les succès car, à chaque étape, on sort hors de sa zone de confort.

L’idée est d’identifier nos vieilles habitudes, d’auto-sabotage, pour les changer, étape par étape, et d’en construire de nouvelles plus constructives qui deviendront plus naturelles avec le temps.

Automatiquement, de nouvelles habitudes inconscientes arrivent : regarder les femmes dans les yeux et sourire, être plus tactile, plus assumé. Petit à petit, l’auto-sabotage disparaît.

 

Etre courageux et audacieux

 

Le courage c’est d’agir malgré nos peurs et notre anxiété. Chaque fois qu’on agit ainsi on doit se forcer pour changer. Si on dépasse cet état, on avance vers nos rêves et on devient plus courageux.

Agir contre la peur demande de l’audace et de la discipline pour

  • changer ses vieilles habitudes et
  • lutter contre la fatigue et la paresse.

Parfois se montrer courageux c’est s’affranchir des règles sociales et se montrer non conventionnel. Une action inhabituelle comme aborder un groupe d’inconnus, aborder dans la rue, inviter une femme chez soi permet de se démarquer.

Fixez vos propres règles, assumez vos actions et enfin devenez maitre de votre destin.

Plus nos actions sont courageuses et plus on génère de l’attraction, on se montre ainsi vulnérable, authentique (prise de risque, possibilité de rejet, différence). Plus notre action est forte en énergie, en intensité, et plus la réaction de la femme est forte en retour, positivement ou négativement : c’est la polarisation. C’est donc une grande force de savoir se montrer audacieux !

Une intention faible reçoit une réponse faible. Dans le doute il est préférable de prendre le risque de rater et d’effectuer une action audacieuse qui amène, peut-être, un succès fracassant ! Plus de remords, juste des regrets et des axes d’amélioration !

http://aborder-et-seduire.fr/contact

 

La motivation sexuelle contre l’auto-sabotage

 

Le porno nous retire de la motivation nécessaire pour sortir et pour séduire des femmes.

Il est essentiel de mettre en place un rythme régulier de sorties (au moins une ou deux fois par semaine) pour prendre de nouvelles bonnes habitudes. Pour augmenter sa motivation sexuelle voici quelques conseils :

  • Arrêter toute pornographie,
  • ne pas se masturber plus d’une fois par semaine,
  • se masturber en imaginant des femmes réelles qu’on a rencontrée et qui nous plaisent,
  • se masturber en prenant son temps : au moins 10 minutes avec du lubrifiant,
  • quand on parle à des femmes qui nous plaisent, s’imaginer en train de lui faire l’amour.

Continuer ce rythme pendant un mois et vous serez déjà très motivé sexuellement !

 

Coaching séduction sur l’auto-sabotage

 

Bien sûr tous ces conseils sont beaucoup plus difficiles à mettre en pratique seul qu’avec un coach qui vous fera gagner du temps et de l’énergie en s’attaquant avec vous à vos problèmes personnels.

Contactez moi pour démarrer un coaching séduction relation et développement personnel et apprendre rapidement à vous débarrasser de vos techniques d’auto-sabotage : http://aborder-et-seduire.fr/contact/

Loup

Loup : Expert en séduction avec développement personnel à Paris

Laissez votre message