Développement personnel

vaincre ses peurs de séduire

Comment vaincre ses peurs et les accepter ?

Vaincre ses peurs

Ce à quoi tu résistes persiste, ce que tu acceptes, tu gagnes du pouvoir en l’utilisant !

Vaincre ses peurs ou les accepter. Dans cet article il sera traité de :

  • de pourquoi les peurs nous viennent,
  • des moyens de les utiliser à notre avantage,
  • des différentes méthodes pour les accepter et les utiliser,
  • et enfin des façons d’en faire un moteur dans notre vie et non un frein.
Recherches utilisées pour trouver cet article :vaincre ses peurs ,content ,accepter ses angoisses avec compassion ,Comment rejeter ses peur?
confiance en soi

Trouver sa confiance en soi, comment se sentir bien dans sa peau ?

Comment se sentir bien dans sa peau ?

Comment trouver sa confiance en soi ?

Loup, coach en séduction répond aux questions d’Alexandre Cormont et nous dévoile un peu son histoire et son parcours.

confiance en soi

Confiance en soi et épanouissement social – Nouer des bonnes relations !

Qu’est-ce que la confiance en soi ?

Comment être épanouie socialement ?

Alexandre Cormont interview Loup, coach en épanouissement relationnel et en séduction qui nous délivre ses secrets de coaching. nouer de bonnes relations

Féminine et Féministe

Féminine et Féministe – Interview de Yana Aziel

 

  • Comment a évolué la féminité ?
  • Quelles conséquences de la montée du féminisme ?
  • Comment être féminine et féministe à la fois ?

Tous les aspects de la féminité d’une part et ceux du féminisme d’autre part.

Un échange entre Loup, coach en séduction et Yana Aziel, YouTubeuse en développement personnel.

communication harmonieuse

Avoir une communication harmonieuse – Interview de Yana Aziel

Comment être heureux ? Comment avoir une communication harmonieuse ? Et comment la conserver au jour le jour ? Loup, coach en séduction et épanouissement relationnel interview Yana Aziel, YouTubeuse sur le développement personnel et bien-être.

communication harmonieuse

Comment être heureux ?

Avant tout, il s’agit d’apprendre à se connaître, savoir qu’elles sont ses valeurs, ses qualités, ses défauts, ses points à améliorer. En apprenant à se connaître soi-même, on apprend aussi à s’accepter tel que nous sommes.

Le fait de s’accepter apporte beaucoup de bien-être et on ose être vulnérable. Savoir prendre des risques et être vulnérable amoindri les peurs au final.

Comment avoir une communication harmonieuse ?

Dans la communication interpersonnelle, il y a tout d’abord des erreurs à éviter. Il faut en effet, éviter de projeter des attentes ou des besoins sur l’autre et on attend à ce qu’il vienne les combler. Avant toute chose, c’est un travail intérieur pour se sentir complet. C’est pourquoi il faut avant tout apprendre à se connaître soi-même. Il ne faut pas attendre que cela soit l’autre qui assouvisse nos envies et nos besoins, en amitié ou en amour.

La deuxième chose qui peut créer du désordre dans la communication, c’est par exemple, lorsque l’on accuse, quand on fait des reproches. On est deux dans une relation et en communication. Il faut accepter que l’autre puisse avoir un autre point de vue et pense différemment et de ce fait il faut être à l’écoute.

Une troisième erreur à éviter dans les relations amoureuse est le fusionnel. Au début, on a tendance à tomber dans quelque chose de trop fusionnel par peur d’un manque affectif, manque de confiance en soi… Il faut là encore apprendre à se connaître pour appréhender plus facilement cet état de début moins sécurisant.

Enfin, il faut se détacher des croyances que l’on a forgées avec le temps qui sont le fruit de notre conditionnement familial et sociétal.

La communication non violente

Cette technique, développée par Marshall Rosenberg, nous apprends à parler de ses ressentis et de ses besoins, à les exprimer et aussi à être à l’écoute de l’autre. C’est ainsi que l’on crée une véritable communication, dans le respect de chacun.

Alors comment faire, réagir lorsque quelqu’un nous aborde de manière agressive, avec des reproches, etc. ? En premier lieu, il est important de le laisser s’exprimer, de lui accorder cet espace et de l’écouter. Si cette personne sent qu’il y a une vraie écoute, elle sera peut-être alors plus réceptive après.

Ensuite, il faut prendre conscience que lorsque quelqu’un (et qui plus est à qui l’on tient) nous hurle dessus, nous sommes touchés dans notre égo. Surtout si l’on pense que cela n’est pas légitime, la première réaction sera de réagir et pas toujours de manière douce.

De plus, les réactions fortes et spontanées peuvent aussi nous apprendre des choses sur nous-même. C’est un peu comme un jeu de miroir dans une relation. Souvent, ce que l’on reproche à l’autre c’est finalement ce que l’on n’accepte pas chez soi.

C’est d’ailleurs un très bon exercice à fait même si difficile. Listez tout ce qui vous agace chez l’autre et ensuite d’analysez point par point comment cela fait écho en vous, en fonction de votre propre histoire.

On apprend ainsi plus sur soi, on comprend et accepte mieux l’autre. Nos attentes deviennent plus bienveillantes et l’on développe l’empathie.

Comment garder cette harmonie au jour le jour en relation amoureuse ?

Tout d’abord, il faut cultiver sa relation au jour le jour. Être reconnaissant d’avoir cette personne dans sa vie. Lorsque vous êtes bien avec cette personne, essayez de conserver ce regard des tout débuts.

Il y a toujours des choses à découvrir sur l’autre. Il faut être dans le moment présent et toujours essayer d’apprendre quelque chose de l’autre. Ne pas croire qu’on a fait le tour, que l’autre n’est plus intéressant, que la nouveauté est dédiée uniquement au relations nouvelles. C’est faux !

 

En conclusion, sortez de la critique et du reproche. Ne vous reposez pas sur les autres pour assouvir vos envies. Apprenez à vous connaître et vous verrez, votre communication avec les autres en sera plus harmonieuse. Restez curieux et enthousiaste de l’autre.

Contactez Loup pour un coaching personnalisé.

 

A propos de Yana Aziel

Après 8 ans d’études en sciences sociales, Yana est passionnée et experte dans le comportement humain et la communication. Aujourd’hui elle s’adresse sur sa Chaine YouTube aussi bien aux hommes qu’aux femmes, de 25 à 35 ans, et à la recherche d’outils de bien-être, en développement personnel.

Sa chaine YouTube ici.

 

 

burn out

Burn out et harcèlement professionnel

Burn out et harcèlement professionnel. Un article au goût du jour dans une société qui va toujours plus vite et où le milieu professionnel devient une source réelle de stress pour beaucoup d’entre nous.

Loup, coach en séduction et en développement personnel réponds aux questions de ses lecteurs.

La séduction et le développement personnel sont forcément liés. De quoi parles t-on avec les personnes qui nous plaisent ? De nos vies ! Il est donc crucial de s’épanouir sur tous les plans de sa vie et même au travail.

burn out

 

 

Je vous parle de mon burn out

Lorsque je travaillais dans une entreprise, j’évoluais dans un milieu relativement compétitif. Il y avait beaucoup d’angoisse et de stress. J’ai fini par en avoir assez, à être à bout de nerfs.

Je ne savais pas comment gérer le stress et j’ai fini par me retrouver à l’hôpital à 1 heure du matin avec un mal aux côtes terrible. Je n’arrivais plus à respirer, j’étais oppressé. Ils m‘ont mis sous perfusion et il m’a fallu un bon mois pour récupérer.

 

Pourquoi ai-je fais un burn out ?

 

C’est principalement parce que j’étais dans une entreprise extrêmement compétitive où les valeurs étaient centrées sur « qui va le plus vite ? », « Qui est le plus fort… ». D’une certaine manière, cette compétition était déshumanisante.

Finalement, la hiérarchie était sur-contrôlante sur le travail en oubliant le côté humain.

De plus, je ne savais pas dire non, ni même bien organiser mon temps. Ma vie n’était pas bien équilibrée et je ne travaillais pas dans un domaine qui me plaisait vraiment.

 

Harcèlement sur la durée

C’est sur environ 7 mois que mon mal être s’est développé dans ce service commercial. Dès le début, l’entreprise nous a fixé des règles avec des menaces. « Les derniers se feront licenciés »… J’ai commencé par avoir du mal à dormir et donc à être fatigué en permanence.

J’ai ensuite eu des maux de ventre. Je tombais souvent malade… J’étais de plus en plus anxieux avec de plus en plus de mal à me rendre au travail. J’étais très irritable et je finissais par m’isoler des autres.

 

Se sentir seul

J’ai fini par me sentir seul et LE seul à être en décalage. J’étais dépassé et j’avais l’impression de ne plus rien comprendre des missions que l’on me confiait. La situation m’est apparue comme un grand échec avec un sentiment de démotivation extrême.

Pour finir dans un épuisement moral total. Je suis rentré dans une spirale. La situation ne s’améliorant pas, mes symptômes ont fini par s’aggraver. Je dormais moins, je buvais plus, sortais plus. Les sorties se finissaient toujours plus tard pour reculer le moment où il faudrait retourner au travail.

Je me suis retrouvé à vouloir faire de plus en plus de choses, de plus en plus vite. J’ai fini par me détacher de mes émotions et c’est mon corps qui m’a rappelé que cela n’allait pas jusqu’au ce mal aux côtes pendant la nuit.

 

Cela fini mal !

Et cette suite à l’hôpital puis en convalescence. Je me suis alors rendu compte que ce n’est pas parce que l’on ne réussit pas à faire quelque chose que l’on est en échec. Il faut savoir tourner ses objectifs vers qui l’on est et ce que l’on a envie.

 

Des entreprises propices au burn out et au harcèlement professionnel

 

Il y a de plus en plus d’entreprises qui poussent leurs salariés dans une charge de travail toujours plus importante. La société actuelle veut nous faire croire que pour réussir, il faut toujours en faire plus et de plus en plus vite. La performance est le seul mot qui compte.

Les entreprises jouent sur ce but de la perfection.

Certaines entreprises vont même jusqu’à écrémer leur masse salariale en ne choisissant que ceux qui sont les plus résistants. On se retrouve vite surchargé et débordé avec des listes de taches qui n’en finissent pas de s’allonger. Des patrons qui font également en sorte de nous emmener vers une perfection. Soit on accepte de ne pas être parfait et on fait ce que l’on peut. Soit on ne se fixe aucune limite et on finit par en avoir beaucoup trop.

 

Alors comment pallier le risque de burn out et de harcèlement professionnel ?

 

Il y a trois points à prendre en compte : Apprendre à s’organiser, définir des objectifs réalistes par rapport à qui l’on est et gérer son stress.

 

Apprendre à s’organiser

Des patrons peuvent très vite nous donner de plus en plus de missions. Il faut alors savoir s’organiser. Il faut savoir dire « non » et se fixer des limites. Un salarié n’est pas seulement une personne qui obéi. Il doit aussi être intelligent et être force de proposition. Savoir dire « non » vous évitera le burn out.

Fixez ce que vous êtes capable de faire. Au lieu d’avoir une implication totale et des heures de travail impossibles, fixez aussi un équilibre entre la vie personnelle et professionnelle.

Savoir dire NON

Savoir dire « non », c’est pouvoir avoir une discussion honnête et sincère avec son patron. C’est prendre le risque éventuellement de déplaire mais en général, si vous arrivez avec des solutions, vous gagnez en valeur auprès de ce dernier.

Planifiez et montrez lui ce que vous êtes capable de faire. Cela va marquer son respect envers vous. Cela permet également au patron de s’organiser.

Il faut le faire dès le début car à force de dire « oui » systématiquement, vous risquez de rentrer dans un engrenage assez vicieux et vous ne pourrez plus revenir en arrière.

 

Devenez porteur de solution

Le salarié va se transformer en fournisseur de solutions et se placer dans une relation d’échanges et d’égalité avec son patron. Il y a un rapport de confiance qui va s’instaurer.

Savoir dire « non », c’est aussi savoir gérer son temps. Il existe de nombreux outils pour pouvoir le faire. Faites une liste de taches à faire dans la journée. Demandez-vous lorsque vous commencez un projet, quelle est la première action à faire. Séparez un seul projet en sous-projet, réunissant différentes actions.

Vous pouvez proposer cela à votre patron en lui montrant les temps nécessaires pour chaque tâche. Pour quelque chose que vous ne savez pas faire, vous pouvez proposer d’embaucher un stagiaire ou un salarié. Vous vous placez dans une position de conseiller et spécialiste.

 

 

Équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle

 

Imposez-vous des jours de repos ou des jours où vous finissez plus tôt et prenez ce temps pour vous. Faites des activités qui vous passionnent, faites du sport. Sortez avec vos amis, déconnectez-vous du monde du travail.

Mettez-vous des limites de travail. Dites-vous « j’ai travaillé 8 heures aujourd’hui, je n’ai pas terminé mon travail mais ce n’est pas grave, je vais me laisser du temps et finirai demain. ».

Plus tôt vous instaurez une dynamique équilibrée et honnête avec votre patron, mieux vous allez pouvoir gérer votre équilibre mental, de travail et de vie.

 

Mon travail ne me correspond plus – Harcèlement professionnel

Le harcèlement professionnel, c’est lorsque l’on se rend compte que le travail demandé n’est plus ce qui nous correspond. Faites donc une transition.

Pour cela, faites votre travail et petit à petit, en parallèle, commencez à vous imposer un rythme de recherche pour un autre travail, ou encore de construire votre propre projet professionnel.

Le harcèlement moral est aussi, par exemple, une dégradation de la façon dont vous êtes traité. Si vous pensez que vous êtes protégé par le code du travail, alors n’hésitez pas à en parler. Allez voir le délégué du personnel. Il ne s’agit pas d’énumérer seulement ce qui ne va pas en pleurnichant car cela n’apportera absolument rien. Parlez-leur en termes de solutions. Faites quelques chose « à l’amiable » pour ne pas être dans une dénonciation mais plutôt dans une approche constructive pour tout le monde. Après cela et sans solution possible, partez avant de craquer.

 

Trouver un travail épanouissant

Je vous conseille de contacter Hugues Boulenger, expert sur la réorientation professionnelle et sur l’excellence.

« Réussir dans le plaisir », c’est le fait de faire un travail qui nous plaît et qui nous correspond. Même si travailler est utile pour gagner de l’argent et pouvoir vivre, il faut se poser la question de savoir s’il serait possible de faire un travail qui nous plaise avant tout. On ne parle pas uniquement de loisir. On parle de faire un travail dans lequel on s’épanouit.

Comment faire pour vous trouver dans un environnement qui vous convient ? Devez-vous vous réorienter professionnellement ? Et comment le faire ? Comment trouver votre équilibre vie professionnelle et vie personnelle ? Ceux sont toutes ces questions que vous devez vous poser.

 

Dans ces entreprises où l’environnement de travail est propice à un épuisement grandissant, il faut savoir prendre du recul. Trouvez des solutions, trouvez-vous d’autres activités afin de vivre autre chose.

Contactez-moi pour un coaching personnalisé.

Tous les cas sont uniques. L’intérêt du coaching sera de vous reposer sur un expert qui pourra vous accompagner sur vos propres problématiques.

filles changent d’humeur

Pourquoi la plupart des filles changent d’humeur rapidement ?

Pourquoi la plupart des filles changent d’humeur rapidement, passent du chaud au froid sans raison apparente ? Loup, coach en séduction nous dévoile tout.

filles changent d’humeur

 

Femme émotionnelle vs hommes rationnels

En générale, les femmes changent d’humeur rapidement car elles ont tendance à être plus émotionnelles et les hommes plus rationnels. De ce fait, lorsqu’une femme dit à l’homme qu’elle le verra le lendemain, qu’elle se sent bien avec lui ou encore qu’elle va donner son numéro de téléphone… L’homme pense qu’ils se verront demain, que la femme se sent bien avec lui tout le temps et qu’il obtiendra un numéro de téléphone, sans réfléchir plus loin. Ce qu’elle a dit est la vérité, raisonnement rationnel donc.

Mais en réalité, les femmes vont plutôt penser « comment est-ce que je me sens ? ». Si à un moment donné, elle se sent bien, elle va l’exprimer et dire à l’homme, « je me sens bien avec toi ». Seulement, deux heures plus tard, elle peut par exemple ressentir les doutes de l’homme, ses peurs et ne plus être à l’aise. Elle dira alors « finalement, je pense que l’on ne va pas se revoir ! »

Vous obtenez donc deux sons de cloche en peu de temps. Qu’est ce qui a donc changé entre ses deux moments ? Ce ne sont pas des faits factuels. Il s’agit de comprendre quelle émotion l’homme à t-il transmit ?

Comment jouer avec cela et le gérer.

Si l’homme s’assume et à confiance en soi, la femme va pouvoir entrer dans cette émotion. En revanche, si l’homme est dans le doute ou la crainte, elle va le ressentir et vouloir se détacher. C’est un peu comme un effet miroir.

Bien sûr, c’est une généralité. Il existe des femmes très rationnelles et des hommes plus émotionnels. Mais on voit bien dans des métiers la répartition. Par exemple l’ingénierie, il y a beaucoup plus d’hommes tandis que dans des métiers de psychologie ou de ressources humaines, il y a plus de femmes.

Pour gérer cela, l’homme doit alors être plus libéré et aller de l’avant pour laisser place à un large éventail d’émotions pour la femme.

En laissant place à l’émotion, on laisse à la fille la possibilité de vivre telle qu’elle est. En effet, une femme, dans une seule journée, passe par pleins d’émotions. Ce n’est pas du tout négatif, c’est une façon de se sentir vivante. En ajoutant des émotions à son panel, l’homme lui montrera quelqu’un d’humain avec toute sa richesse.

Sur le terrain, en soirée, comment je fais ?

Pour gérer ces émotions en soirée après avoir aborder la fille, il suffit de la faire se déplacer. Vous pouvez aller au bar, puis sur la piste de danse, dans un autre endroit… De ce fait, en restant lus longtemps ensemble et en changeant de décor, on accompagne le moment d’émotions et de ressentis différents. On crée une expérience et une connexion.

Le lendemain, après vous avoir embrassé par exemple, elle n’aura pas cette culpabilité d’avoir agi avec un inconnu. Elle ne se posera pas des questions du type « suis-je passée pour une fille facile ? », « qui est ce gars ? », etc. Non, au contraire, elle aura eu des émotions et des souvenirs et aura eu du temps pour apprendre à vous connaître. Un peu plus qu’avec un verre au bar en tout cas !

 

En conclusion, l’objectif du garçon est donc de faire vivre différentes choses à la fille, qu’elle garde ses émotions et qu’il lui en apporte d’autres ? Ne pas penser que tout est acquis car il faudra recréer de l’émotion à chaque fois. Il faut se focaliser sur l’instant présent et ne pas se dire « elle a dit cela, donc elle le fera ! ».

Contactez-moi pour un coaching personnalisé.

theorie-de-l-esprit

Comment avoir le contrôle de son esprit ? 5 méthodes de visualisation et méditation (Partie 6/9)

théorie de l’esprit : Comment contrôler son esprit et vaincre ses peurs inconscientes ?

 

Dans la partie 5 de mon histoire j’ai appris à vaincre mes peurs MAIS il me restait mes peurs inconscientes.

 

En effet, j’avais encore des blocages qui m’empêchaient de me dépasser ! J’étais toujours en panique devant des femmes vraiment belles et intelligentes.

 

En dehors des méthodes classiques de gestion du stress, il existe des outils beaucoup plus puissants contre l’auto-sabotage !

 

Voici 5 méthode de contrôle de l’esprit inspirées de la visualisation, de la méditation et de l’hypnose.

  • Comment arrêter l’auto-sabotage en séduction ?
  • Quelle méthode utiliser pour que nos idées et nos actions se rejoignent et avancer vers ses rêves ?
  • Comment séduire une femme qui nous plait vraiment ?

 

 

Le stress face à une femme qui me plait vraiment

 

 

oser être soi-même

 

J’avais toujours un stress incontrôlable en face de certaines femmes particulièrement impressionnantes pour moi. Ces femmes représentaient mon idéal féminin : belle, intelligence, maligne, ambitieuse, drôle. J’avais besoin d’apprendre à prendre du recul par rapport à mes émotions.

 

Effectivement, il était nécessaire de prendre de la distance et redevenir maitre de moi. Peu importe combien de fois je tentais, quand je me retrouvais toujours impressionné en face d’une femme qui me plaisait vraiment !

 

Quand j’ai réussi

 

Je me rappelle avoir réussi à embrasser une grande brune d’un mètre quatre vingt dix une soirée. Nous l’appellerons Caroline pour garder sa confidentialité. Je m’étais préparé pendant une semaine. Puis je l’avais invité à danser la salsa à Bastille. Comme la salsa est une de mes activités favorites, j’étais sûr de l’emmener dans mon univers. Après j’étais allé avec Caroline au centre de relaxation et j’avais fait un cours de méditation. Enfin, je l’avais emmené dans un bon restaurant asiatique que j’adorais.

 

A la fin du rendez-vous, j’ai pris mon courage à deux mains et je lui ai attrapé la main. Elle l’a relâché mal à l’aise car elle sentait trop mon stress. Je l’ai reprise et je l’ai embrassé. Cela m’a rendu infiniment heureux mais mon corps était tremblant.

 

Au rendez-vous suivant, j’étais en panique et en total sur-analyse ! Je calculais tout et j’avais perdu toute spontanéité. Mon rêve devenait réalité mais je n’étais pas prêt. Je la sublimais, je l’imaginais comme un être bien trop parfait pour moi.

 

Et ça n’a pas loupé elle s’est senti vraiment bizarre et à préférer couper les ponts. Ce scénario s’est reproduit avec une dizaine de femme qui à chaque fois étaient intéressées par moi. A chaque fois elles sentaient mon angoisse et elles préféraient couper les ponts. Il fallait faire quelque chose !

 

J’ai réussi à changer et je vous explique comment avec le théorie de l’esprit!

 

 

Théorie de l’esprit : techniques de visualisation

 

Après que j’ai appris à vaincre mes peurs et que j’ai voyagé seul en Amérique latine quelques années je suis revenu en France.

 

Il y a des moments pour découvrir et apprendre et des moments pour construire.

 

Ma vie avait été comme des Kapla étalé partout dans une pièce et je voulais maintenant construire une tour !

 

kapla

tour de pise

 

Voici la suite de mon histoire, celle où j’ai affronté mes peurs inconscientes qui me bloquaient malgré mes efforts.

 

Je vous raconte comment j’ai réussi à sortir avec des femmes qui me plaisent vraiment.

 

Comment ai-je appris à utiliser des outils puissants pour apprendre à contrôler mon esprit et réussir mes objectifs ?

 

 

Méthode 1 : Visualisation de ses objectifs

 

pensées positives

pensées intrusives

 

En rentrant en France j’ai pris le temps de designer ma vie comme je la souhaitais.

 

J’avais des envies différentes ! En effet l’idée m’étais venue de transformer ma vie.  Je voulais prendre le temps d’intégrer et mettre en place ce que j’avais appris en voyageant.

 

Un de mes objectifs était de rencontrer une femme qui me plaise et d’apprendre à rester avec elle. Je vais donc vous montrer comment on créer son futur à partir de ses rêves. C’est ainsi que j’ai créé une théorie de l’esprit.

 

Une étude menée par Rosenthal & Jacobson montre à la fin des années 1960 l’influence de la pensée sur l’autre. Ils font passer des tests de QI à des élèves d’école élémentaire. Puis, ils faussent volontairement les résultats en désignant de façon aléatoire 20% des enfants à qui ils attribuent des scores très supérieurs à la norme. Ensuite, Ils font en sorte que les enseignants connaissent ces (faux) résultats.

 

A la fin de l’années scolaire les enfants sont évalués de nouveau avec le même test de QI. Ceux qui croyaient avoir des capacités bien supérieurs à la norme ont clairement effectué une progression significative par rapport à leurs camarades.

 

Nos pensées, ce que nous croyons des autres et notre vision de nous même influencent sur notre vie !

Comment ? On parle de prophéties auto-réalisatrices.

Elles peuvent être positives et on parle d’effet Pygmalion ou négatives et on parle d’effet Golem.

 

Il est donc fondamental de prendre le temps de designer son propre futur avec une pensée et une foi solide et calme.

 

Le livre de Pierre Morency “Demandez et vous recevrez” évoque des exercices de visualisation dans ce sens.

 

 

Théorie de l’esprit : ma technique “Plan de vie”

 

J’ai alors créé l’exercice suivant : Le PLAN DE VIEhttp://aborder-et-seduire.fr/plan-de-vie-avenir/

 

L’idée est de prendre le temps de noté très clairement ce que l’on veut et désire pour notre futur, un peu comme une liste de course pour Noel.

 

La visualisation fonctionne également pour des moments plus courts. Vous êtes stressé à l’idée d’aborder une femme.

 

Fermez les yeux et prenais le temps de visualiser son sourire et sa bienveillance quand vous l’aborderez. Imaginez à quel point l’interaction va bien se passer.

 

Pour faire court :

Au lieu d’imaginez ce que vous ne voulez pas, prenez l’habitude de remplacer ce que vous voulez évitez par ce que vous désirez. Focalisez vous résultats et rêves.

 

J’ai ainsi imaginé à cette époque ma future entreprise, mes prochains voyages, les études que j’allais faire en coaching et en hypno thérapie. J’ai aussi pensé à tous les sourires et la joie des personnes que j’accompagnerais par la suite.

 

Et devinez quoi ?! Tout cela c’est bien réalisé !

 

 

Théorie de l’esprit : techniques de méditation

 

Méthode 2 : Relaxation avec dialogue intérieur

 

théorie de l'esprit

méditation transcendantale

 

Puis j’ai décidé qu’il fallait que j’apprenne à me parler de la bonne manière.

 

Ils nous arrivent parfois de nous dire des petites phrases insidieuses à nous mêmes comme :

Je ne suis pas capable ! De toute façon ça ne va pas marcher ! Je suis nul !

 

Ces phrases arrivent quand on réfléchit sur un objectif ambitieux qui nous fait peur ou dont nous nous sentons pas prêts. Seulement même si ces phrases peuvent paraitres insignifiantes à première abord elles sont pour autant créatrices de notre réalité. Il faut donc apprendre à bien se parler à soi-même et à surveiller son propre dialogue intérieur.

 

Pour cela je suis allé apprendre à faire du Yoga et de la méditation au centre Shivanda. Ce centre propose des cours libres de méditation deux fois par semaine. J’ai appris à contrôler mon souffle et à prendre le temps d’écouter ma petite voie. Cette voie est devenue plus disciplinée et s’est alignée avec mes rêves.

 

On parle de gendarme intérieur, c’est celui qui est là pour nous punir et nous faire vouloir toujours plus. C’est la voie qui nous dit que ce n’est pas assez, que nous ne valons pas assez, que nous devons faire plus.

 

L’idée est de commencer à avoir un dialogue intérieur bienveillant. Il faut prendre le temps de se dire des phrases agréables.

 

Je vous invite à vous noter sur une feuille des phrases motivantes et à vous les répéter régulièrement.

 

Exemples :

Remplacer les phrases suivantes par celles à droite :

« Je ne peux pas le faire. » par « Je suis capable et j’essaye à chaque fois. »

« C’est trop difficile pour moi » devient « Il n’y a que deux options : Je gagne ou j’apprends. »

« Je suis nul » se transforme en « J’ai un potentiel infini. »

 

 

Méthode 3 : la respiration, cohérence cardiaque

 

respiration yoga

 

L’exercice consiste à prendre des grandes inspirations et expirations ventrales. Vous pouvez mettre votre main sur le ventre et inspirez par le nez, expirez par la bouche.

 

Quand le stress est présent le rythme cardiaque s’accélère. Inversement en diminuant le rythme cardiaque, le stress diminue.

 

Vous pouvez télécharger des applications Smart phone sur la cohérence cardiaque. Elle permet de rentrer dans un état de fréquence optimale “résonance” entre votre cœur et vos poumons (votre respiration). Cette fréquence se trouve entre 4 à 7 respirations complètes par minutes. Cela vous permettra d’avoir plus d’équilibre, de vous relâcher et d’être plus dynamique par la suite.

 

Quand une femme me plait je me concentre sur ma respiration et des souvenirs de moments agréables (amis, famille, sourire ou paysage). Je gagne ainsi un sentiment de satisfaction et de bien être attaché dans ma mémoire à ce moment privilégié de bien-être. Ainsi je peux passer à l’action après environ une minute de relaxation.

 

 

Méthode 4 : Méditer avec les trois sens principaux

 

méditer pour ne plus stresser

 

Voici quelques autres exercice simple pour apprendre à méditer. Par ailleurs je vous invite à lire le livre de Mattieu Ricard “L’art de la méditation”.

 

Nous allons travaillé nos trois sens les plus utilisés : le kinesthésique (le toucher), le visuel et l’auditif.

  1. Pour la partie kinesthésique l’exercice est de se concentrer sur son corps pendant 3 minutes. On peut ressentir ses habits, l’endroit où nous sommes assis ou simplement les pieds qui sont posés sur le sol. Egalement, on peut sentir le vent ou l’air sur notre peau.
  2. Pour la partie visuel il faut se concentrer sur un objet présent dans l’endroit où l’on est. On concentre toute son attention sur l’objet ou le point que nous avons ciblé.
  3. Enfin pour la partie de l’auditif on s’entraine à écouter sans jugement les sons autour de soi. S’il n’y a pas de bruit on peut écouter le silence ou simplement sa respiration.

 

Si l’esprit se distrait est s’intéresse à autre chose ce n’est pas grave. L’idée est d’accepter que nous ayons était distrait et de revenir à notre exercice.

 

On se concentre sur le ressenti et le corps plutôt que sur l’esprit et l’analyse. Voici tout l’art de la méditation des trois sens principaux.

 

L’objectif est d’être moins dans la sur-analyse et davantage connecté aux autres et notamment aux femmes qui nous plaisent.

 

Contrairement à la croyance populaire sur la méditation n’est pas d’arrêter de penser mais bien plus d’être connecté au présent, à l’ici et maintenant.

 

 

Méthode 5 : une pensée agréable et bienveillante

 

pensée bienveillante

 

Une dernière technique de méditation ou de visualisation est la pensée agréable et bienveillante. L’idée est d’émettre une intention positive et bienveillante à l’égard de personnes.

 

Les émotions à transmettre pour une pensée bienveillante peuvent être les suivantes :

  • la bienveillance,
  • l’amour,
  • la joie,
  • l’amusement,
  • le partage,
  • la fierté,
  • l’attendrissement,
  • la tendresse
  • l’affection.
  • la gratitude,
  • l’espoir,
  • l’intérêt
  • l’inspiration
  • la sérénité
  • l’émerveillement.

 

Choisissez une émotion à la fois. Commencez à relier cette émotion avec un maximum de personnes que vous connaissez. Comme pour les autres exercices de méditation, si notre pensée se concentre sur autre chose que sur l’émotion, on accepte et on revient à l’exercice. On peut une fois qu’on à terminer de transmettre l’émotion aux gens qu’on aime étendre notre intention bienveillante à tous les gens que l’on connait et même ceux qu’on n’aime moins puis à toute l’espèce humaine.

 

Des pensées positives ne peuvent qu’apporter du bien pour vous et pour les autres.

 

 

Méditation et visualisation pour contrôler son esprit

 

Suite à ces exercices de méditation et visualisation j’étais de plus en plus heureux et j’ai réussi à vaincre mes peurs les plus profondes.

 

Théorie de l’esprit : Je vous représente les 5 techniques pour avoir un meilleur contrôle de votre esprit :

1- Visualiser ses objectifs pour avoir une image claire de notre futur idéal,

2- Apprendre à avoir un dialogue intérieur positif et bien se parler à soi-même, noter des adjectifs qualificatifs positifs pour soi et les relire régulièrement,

3- Respirer et gérer son stress grâce à un contrôle et la cohérence cardiaque,

4- Faire des exercices de méditation avec les sens toucher, vue et écoute pour être plus connecté au présent,

5- transmettre des ondes positives en émettant régulièrement des pensées bienveillantes pour les autres.

 

Dans la suite de mon histoire je vous présenterai d’autres techniques pour contrôler son esprit et être positif.

 

J’ai par la suite était formé en tant qu’hypno thérapeute et coach. Maintenant que j’étais épanoui dans mes relations je voulais partager et accompagner le plus grand nombre.

 

Pour cela je me suis formé au coaching et à l’hypno thérapie.

 

Dans la suite de cette article je vous parlerai de techniques d’hypnose et d’auto-hypnose pour mieux vous focaliser vers vos rêve et vous créer un avenir sur mesure.

 

Vous verrez comment j’ai réussi à transmettre mes connaissances et surtout à aider des personnes aujourd’hui en couple ou qui profitent de leurs rencontres.

 

Pour me contacter clique ici

 

Dis moi en commentaires comment tu fais TOI pour avoir le contrôle de ton esprit et gérer ton stress ?

egocentrique

NON à l’égo et à la perfection humaine !‏

L’ego est partout et nous pousse à penser qu’on vaut plus que les autres.

 

Attention à l’ego et à la perfection!‏

 

  • Qui est le(a) plus fort(e) ?
  • Comment obtenir la Toute Puissance ?
  • Où trouver encore mieux ?
  • Comment faire encore plus ?
  • Comment grandir et progresser ?
  • Qui as-compris le mieux ?
  • Comment allez encore plus vite ?

Parlons de Toute puissance, d’ego, de surmoi, de perfection ! C’est cette perfection qui nous pousse à vouloir toujours plus et à accepter la tyrannie du Bien-être.

Le cadre engendre du contrôle. Les règles à outrance déshumanisent

“cinq fruits et légumes par jour, du sport, de la méditation et de l’amour pour les autres”.

Le bonheur est vendu comme une solution de facilité pour cacher notre finitude.

Pourtant la surprise apporte une joie indéfinissable qu’une méthode pour quantifier notre bien-être ne peut apporter. On nous vend un idéal de perfection.

Je dis NON ! Je ne veux pas en permanence corriger et contrôler qui je suis. J’aime me trompé, être limité et imparfait. Cela me parait bien plus sain et normal !

 

egocentrique

 

 

Comment transformer la rébellion en culpabilisation et en individualisme égocentrique ?

 

La « loi de l’attraction » (le Secret) nous dit que nous sommes responsables de nos vies.

Bienvenue dans la culpabilité si on échoue !

Prenons l’expérience :

  1. Estime de soi (ce qu’on pense valoir)
  2. expérience
  3. confiance en soi (réduite ou augmenter selon l’échec ou le succès de l’expérience).

Avec la responsabilisation on brise le résultat de l’expérience par la foi. Cette foi n’est pas religieuse mais tout aussi dogmatique car pour elle l’expérience n’existe plus. On en arrive ensuite au déni et la culpabilisation au lieu d’accepter l’échec comme une expérience pour avancer.

On pourrait croire que comme

« Les autres ne sont que le reflet de nous-mêmes »

c’est donc à nous de changer et plus aux autres or nous ne contrôlons pas tout !

Il faudrait ramener son rêve dans la réalité tout en observant que la réalité à aussi sa place.

La réalité représente notre rêve incarné mais elle est partagée. Les autres aussi rêvent et influencent le cours de notre existence. Nous ne sommes pas tout seul !

masque

 

 

 

Comment rendre plus productif tout en se voilant la face ?

Après la perfection des grands blonds aux yeux bleus voici celle des hommes intelligents, bien dans leurs peau et souriants !

La société utilise Le processus du bonheur à bas prix, à coup de méditation pleine conscience et de gestion des émotions. Ces méthodes ne sont pas là pour notre bonheur mais pour mieux contrôler les masses et les rendre plus productives. Elles augmentent notre soumission et notre ego.

Toutes les grandes entreprises du CAC40 utilisent des programmes de bien-être pour que leurs salariés travaillent plus. Par ailleurs ils les invitent à dormir et rester le plus longtemps possible au travail avec des restaurants et hôtels d’entreprise. Ce constant oblige à penser que ces méthodes ne sont pas simplement faites pour le bonheur des salariés mais bien plus pour en tirer le meilleur profil.

Ce n’est pas le bien-être des salariés mais une nouvelle forme de Taylorisme basé sur un avant et un après le travail : une surveillance H24.

Je ne veux pas être un mouton du bien-être parfait. Le bof dans son canapé devient le symbole de la déchéance et de l’échec.

Notre ego revient par derrière pour juger de nouveau les autres sous le couvert de notre transformation.

ego_thumb

 

 

L’acceptation de l’autre et l’humanité dans chaque humain

J’aime la couleur de l’imprévu. Je me régale de moments incongrus, je souris à l’étranger qui n’a rien à m’apporter car avec lui j’ai tout à découvrir.

Je pars désabusé pour mieux me laisser surprendre. je vais à mon rythme, celui de la vie et pas celui de la société qui veut me faire croire que je suis parfait.

A force de vouloir catégoriser certaines relations comme inutiles ou toxiques, on évite en parallèle d’apprendre à être dans une situation sans en avoir le contrôle.

 

 

Je suis un être faillible… Un être humain

Dans mes coachings je dis régulièrement à mes coachés que j’ai pris des centaines voir des milliers d’échecs. Je n’ai aucune solution à proposer mais des pistes à explorer. Je ne suis pas un donneur de leçon ni un moraliste mais simplement un tunnel dans leurs chemins de vie.

La douleur et l’échec sont des expériences à embrasser et SURTOUT nous pouvons tous garder contre mauvaise fortune bon cœur.

Je ne recherche pas le plaisir à tout prix. Pourquoi ne pas être soi-même, simple sans force intérieure supérieur ?

Remplaçons le développement personnel par du développement collectif, l’épanouissement personnel par l’épanouissement relationnel.

Apprenons l’humilité et à être faillible, limité. Bref au lieu de chercher la force en soi, ouvrons-nous à l’autre.

NON à l’égo, à une idéologie de perfection humaine, le passé nous a donné les résultats de cette pensée ! L’humain est vivant et son symbole est sous toutes les formes qui le représentent.

Je suis faillible, imparfait… Je suis donc et avant tout Humain !

Inspiré et réadapté de « Le syndrome du bien-être » de Carl Cederström et André Spicer

process communication

Quelle est votre type de personnalité ? Process communication

Process communication avec 9 types de personnalité bien défini.

 

Process Communication : Quel est votre type de personnalité ?

 

 

C’est un modèle utilisé par les services secrets et qui a était utilisé sur des millions d’individus notamment par les astronautes pour aller dans l’espace.

Inventé par des sociologues, psychologues elle est utilisé par la NASA.

Le modèle a était inventé par Taibi Khaler, docteur en psychologie dans les années 1970 et est à l’origine du PCM, modèle qui repose sur l’analyse transactionnelle.

Les personnalités définies dans ce modèle sont :