Burn out et harcèlement professionnel.

Un sujet au goût du jour dans une société qui va toujours plus vite et où le milieu professionnel devient une source réelle de stress pour beaucoup d’entre nous.

Certains de mes coachés n’arrivent pas à progresser en séduction car tout leur espace mental est pris par leur travail et la pression qui s’exerce dans le milieu professionnel…

Loup, coach en séduction et en développement personnel réponds aux questions de ses lecteurs.

Burn out

 

La séduction et le développement personnel sont forcément liés.

De quoi parles t-on avec les personnes qui nous plaisent ? => De nos vies !

Il est donc crucial de s’épanouir sur tous les plans de sa vie et même au travail.

Etre Burn Out est la pire chose qui puisse vous arriver.

Voyons comment éviter cela…

burn out

burn out

Je vous parle de mon burn out

 

Lorsque je travaillais dans une entreprise, j’évoluais dans un milieu compétitif et basé sur la performance.

Il y avait beaucoup d’angoisse et de stress.

J’ai fini par en avoir assez, à être à bout de nerfs.

Je ne savais pas comment gérer le stress et j’ai fini par me retrouver à l’hôpital à une heure du matin avec un mal aux côtes terrible.

Je n’arrivais plus à respirer, j’étais oppressé.

Ils m‘ont mis sous perfusion et il m’a fallu un bon mois pour récupérer !

 

Pourquoi ai-je fais un burn out ?

 

J’ai fais un burn out principalement parce que j’étais dans une entreprise extrêmement compétitive où les valeurs étaient centrées sur la performance au détriment de l’humain :

  • « qui va le plus vite ? »,
  • « Qui est le plus fort… ».

Cette compétition est déshumanisante.

La hiérarchie contrôlée le travail en oubliant le côté humain.

De plus, je ne savais pas dire non, ni même bien organiser mon temps.

Ma vie n’était pas bien équilibrée et je travaillais dans un domaine qui ne me plaisait pas vraiment…

Harcèlement sur la durée

C’est sur environ 7 mois que mon mal être s’est développé dans ce service commercial jusqu’au fameux burn out.

Dès le début, l’entreprise nous a fixé des règles avec des menaces.

« Les derniers se feront licenciés »…

Voici les symptomes du burn out :

  • avoir du mal à dormir et donc être fatigué en permanence,
  • ensuite des maux de ventre,
  • tombais souvent malade,
  • de plus en plus anxieux avec de plus en plus de mal à se rendre au travail,
  • très irritable et s’isoler des autres.

 

Se sentir seul

J’ai fini par me sentir seul et LE seul à être en décalage.

J’étais dépassé et j’avais l’impression de ne plus rien comprendre des missions que l’on me confiait.

La situation m’est apparue comme un grand échec avec un sentiment de démotivation extrême.

Pour finir dans un épuisement moral total.

Je suis rentré dans une spirale, un cercle vicieux de la performance qui amène au burn out.

La situation ne s’améliorant pas, mes symptômes ont fini par s’aggraver.

Je dormais moins, je buvais plus, ne sortais plus.

Les sorties se finissaient toujours plus tard pour reculer le moment où il faudrait retourner au travail.

Je me suis retrouvé à vouloir faire de plus en plus de choses, de plus en plus vite.

J’ai fini par me détacher de mes émotions et c’est mon corps qui m’a rappelé que cela n’allait pas jusqu’au ce mal aux côtes pendant la nuit.

Cela fini mal !

Et cette suite à l’hôpital puis en convalescence.

Je me suis alors rendu compte que ce n’est pas parce que l’on ne réussit pas à faire quelque chose que l’on est en échec.

Il faut savoir tourner ses objectifs vers qui l’on est et ce que l’on a envie.

 

Burn out et performance à tout prix

performance à tout prix

performance à tout prix

Il y a de plus en plus d’entreprises qui poussent leurs salariés dans une charge de travail toujours plus importante.

La société actuelle veut nous faire croire que pour réussir, il faut toujours en faire plus et de plus en plus vite.

La performance est le seul mot qui compte.

Les entreprises jouent sur ce but pour pousser vers la perfection.

Certaines entreprises vont même jusqu’à écrémer leur masse salariale en ne choisissant volontairement à travers une sélection après l’embauche que ceux qui sont les plus résistants !

On se retrouve vite surchargé et débordé avec des listes de taches qui n’en finissent pas de s’allonger.

Deux options s’offrent alors au salarié :

  • Soit on accepte de ne pas être parfait et on fait ce que l’on peut,
  • Soit on ne se fixe aucune limite et on finit par en avoir beaucoup trop.

 

Comment gérer le risque de burn out et de harcèlement professionnel ?

habitudes

Il y a trois points à prendre en compte :

  1. Apprendre à s’organiser,
  2. définir des objectifs réalistes par rapport à qui l’on donc savoir dire “NON”
  3. et gérer son stress pour devenir porteur de solution

 

1. Apprendre à s’organiser

Des patrons peuvent très vite nous donner de plus en plus de missions.

Il faut alors savoir s’organiser.

Un salarié n’est pas seulement une personne qui obéi.

Il doit aussi être intelligent et être force de proposition.

Fixez ce que vous êtes capable de faire.

Au lieu d’avoir une implication totale et des heures de travail impossibles, fixez un équilibre entre la vie personnelle et professionnelle.

 

2. Savoir dire NON

dire non

Savoir dire « non » et fixer des limites vous évitera le Burn out.

Savoir dire « non » c’est avoir une discussion honnête et sincère avec son patron.

C’est prendre le risque éventuellement de se faire virer mais en général, si vous arrivez avec des solutions, vous gagnez en valeur auprès de ce dernier.

Planifiez et montrez lui ce que vous êtes capable de faire.

Cela va marquer son respect envers vous.

Cela permet également au patron de s’organiser.

Il faut le faire dès le début car à force de dire « Oui » systématiquement, vous risquez de rentrer dans un cercle vicieux et vous ne pourrez plus revenir en arrière.

Si le responsable n’accepte pas votre limite, il est temps pour vous de songer fortement à partir.

 

3. Devenez porteur de solution

Le salarié va se transformer en fournisseur de solutions et se placer dans une relation d’échanges et d’égalité avec son patron.

Il y a alors un rapport de confiance qui va s’instaurer.

Pour réussir cet exploit le salarié doit :

  • Savoir dire « Non », et ainsi mieux gérer son temps.
  • Faites une liste de taches à faire dans la journée,
  • Quand il commence un projet, se demande quelle est la première action à faire et estimer le temps à y consacrer,
  • Séparez un projet en sous-projet, réunissant différentes actions,
  • se poser et prendre du recul sur sa situation pour observer son nombre d’heure de travail,
  • accepter l’échec des projets en déléguant ou en limitant ses responsabilités.

Vous pouvez proposer cela à votre patron en lui montrant les temps nécessaires pour chaque tâche.

Pour quelque chose que vous ne savez pas faire, vous pouvez proposer d’embaucher un stagiaire ou un salarié.

Vous vous placez dans une position de conseiller et spécialiste.

Surtout vous arrêter de vous croire Tout-Puissant et capable de tout faire et vous commencer à comprendre vos propres limites.

 

Équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle

Votre corps a besoin de repos.

Parfois on va plus vite en ralentissant

Voici quelques conseils pour retrouver une bonne hygiène de vie :

  • Imposez-vous des jours de repos ou des jours où vous finissez plus tôt et prenez ce temps pour vous,
  • Faites des activités qui vous passionnent ou du sport,
  • Sortez avec vos amis, déconnectez-vous du monde du travail,
  • Mettez-vous des limites de travail.

Dites-vous

J’ai travaillé 8 heures aujourd’hui, je n’ai pas terminé mon travail mais ce n’est pas grave, je vais me laisser du temps et finirai demain.

Je m’autorise à échouer mon projet et à perdre mon travail car le plus important pour moi c’est ma santé donc ma vie !

Plus tôt vous instaurez une dynamique équilibrée et honnête avec votre patron, mieux vous allez pouvoir gérer votre équilibre mental, de travail et de vie.

 

Mon travail ne me correspond plus

 

Le harcèlement professionnel, c’est lorsque l’on se rend compte que le travail demandé n’est plus ce qui nous correspond

=> Faites donc une transition.

Pour cela, faites votre travail et petit à petit, en parallèle, commencez à vous imposer un rythme de recherche pour un autre travail, ou encore commencer à construire votre propre projet professionnel en tant qu’indépendant.

 

Harcèlement moral

harcèlement moral

harcèlement moral

Le harcèlement moral est aussi, par exemple, une dégradation de la façon dont vous êtes traité.

Si vous pensez que vous êtes protégé par le code du travail, alors n’hésitez pas à en parler.

Allez voir le délégué du personnel.

Il ne s’agit pas d’énumérer seulement ce qui ne va pas en pleurnichant car cela n’apportera absolument rien.

Parlez-leur en termes de solutions.

Faites quelques chose « à l’amiable » pour ne pas être dans une dénonciation mais plutôt dans une approche constructive pour tout le monde.

Après cela et sans solution possible, partez avant de craquer.

 

Trouver un travail épanouissant

 

Je vous conseille de contacter Hugues Boulenger, expert sur la réorientation professionnelle et sur l’excellence.

« Réussir dans le plaisir » vous permet de faire un travail qui vous plaît et qui vous correspond.

Même si travailler est utile pour gagner de l’argent et pouvoir vivre, il faut se poser la question de savoir s’il serait possible de faire un travail qui nous plaise avant tout.

On ne parle pas uniquement de loisir.

On parle de faire un travail dans lequel on s’épanouit.

Voici quelques questions à vous poser si vous pensez que vous êtes proche du Burn-Out ou que vous en avez déjà fait un :

  • Comment faire pour vous trouver dans un environnement qui vous convient ?
  • Devez-vous vous réorienter professionnellement ?
  • Comment trouver votre équilibre vie professionnelle et vie personnelle ?
  • Quelle pression subissez vous ?
  • Quelles sont vos horaires de travail ?

 

Démarrer un accompagnement par un professionnel

Ceux sont toutes ces questions que vous devez vous poser.

Dans ces entreprises où l’environnement de travail est propice à un épuisement grandissant, il faut savoir prendre du recul. Trouvez des solutions, trouvez-vous d’autres activités afin de vivre autre chose.

Tous les cas sont uniques.

L’intérêt d’un accompagnement avec un professionnel comme Hugues Boulenger sera de vous reposer sur un expert qui pourra vous accompagner sur vos propres problématiques.

 

Pour contacter Hugues Boulenger et éviter le Burn Out ainsi qu’effectuer une transition professionnel,

Vous pouvez cliquer ici.

 

 

 

Hidden Content