Amour passionnel

Séduction : Vaincre l’amour passionnel

 

Je ne devais pas lui écrire, je savais que le message où je racontais toute ma vie n’allait servir à rien et m’éloignerait encore plus d’elle. Je savais qu’il était mauvais, en théorie c’était clair, c’était même lourd!

Mais en pratique voilà ce qui s’est passé: je me suis retenu toute la journée en y pensant toutes les dix minutes, dès que mon esprit n’était pas occupé par une autre action, mon envie me reprenait, comment allait-elle ? À quoi pensait-elle ? Exténué émotionnellement, je l’ai envoyé ce message, à minuit et… Elle n’a pas répondu !

J’ai attendu un jour, puis j’ai envoyé un texto pour m’excuser, puis après un autre pour dire que je ne comprend pas son attitude, puis encore un autre pour dire que le silence c’est encore pire que les insultes, puis un dernier pour dire que je veux juste comprendre ce qui se passe, puis… SSTOOOOOOPPPPP!!!

 

L’attachement, la fixation, l’obsession passionnelle, l’amour maladif:

  • Comment réagir quand elle ne répond pas ?
  • Que faire pour gérer sa frustration quand une femme nous plaît mais ne donne plus de nouvelles?
  • Quelle est la solution pourne pas rentrer dans une fixation où tout son monde dépend d’elle ?
  • Comment garder juste un équilibre, une stabilité?

Je passe trop de temps à vouloir la voir, à regarder mon portable, à vouloir lui écrire, à l’inviter. La sensation de ne pas pouvoir se contrôler, d’être obligé de relancer régulièrement. Voici l’obsession romantique souvent liée à une dépendance affective.

Elle est terrible, elle vous tombe dessus comme une mauvaise grippe et ne vous lâche pas. Elle envahit votre corps plein d’hormones et de molécules excitées.

Comment la guérir ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

 

1 L’abstinence

 

amour passionnel

 

Comme pour les drogues, dans un premier temps, le premier pas est d’arriver petit à petit à une abstinence totale, un sevrage… La cure de désintoxication ! Inutile d’alimenter le manque, donc il va falloir se tenir à distance d’elle autant que possible.

À contrario il est bon de sortir un maximum avec d’autres personnes pour se changer l’esprit, se divertir, socialiser et faire de nouvelles rencontres.

Dans le chapitre VIII du livre « Conversation avec Dieu »: de Neale Donald Walsch des réponses sont données sur les sujets des obsessions et des situations de crises sentimentales.

Une chanson populaire parle également du sujet « Jennifer – Donne-moi le temps ».

Cette première étape de cure signifie donc un vrai silence radio strict, c’est sans doute l’étape la plus éprouvante. Bon courage et que la force soit avec vous ! 

Les sentimentaux devront porter cette croix avec patience jusqu’à apprendre à gérer leurs émotions. C’est dur, il va falloir se faire violence, admettre que cette fixette n’est peut-être pas de l’amour, surtout si on ne connaît pas vraiment cette femme.

“Cet amour n’est-il pas plutôt de la passion, une impulsivité liée au manque de confiance en soi relatif en général et à un complexe d’abandon ?”

Même si cette fixette est avec quelqu’un qu’on aime et connaît vraiment, le traitement sera le même : l’abstinence est la voie jusqu’à reprendre le contrôle de ses émotions !

 

2 L’introspection: compréhension et amour de soi

 

L’amour passionnel c’est donc un attachement précoce et injustifié sans prendre la peine de connaître la personne avant de l’aimer, c’est une sublimation de la relation ou de la rencontre.

Au fond le problème ne vient pas d’elle, mais de l’image idéalisée qu’on s’en fait. C’est l’importance qu’on lui donne qui augmente notre angoisse et nous fait penser qu’elle est irremplaçable.

 

Dans une relation, parfois tu es devant, parfois tu es derrière, mais au final tu es toujours seul avec toi-même.

C’est dur à accepter, mais c’est ainsi.

L’acceptation de soi est le premier pas. Il faut comprendre que c’est d’abord en soi qu’on trouve l’amour.

Le salut passe donc par relativiser, sans quoi la vie sentimentale est un désert affectif à la recherche du toujours plus, d’une quête de perfection et de validation permanente.

 

“L’enfer c’est les autres”  et “l’enfer est pavé de bonnes intentions”

Vous allez passer de l’amour à la haine, puis au désespoir et ainsi de suite en des cycles plus ou moins intenses qui vont petit à petit diminués. L’attachement amoureux est créé pour combler un vide en nous, il est motivé par la peur et non par l’amour.

 

« Si dans vos relations, vous connaissez aussi bien l’amour que son opposé, c’est-à-dire l’hostilité, la violence émotionnelle, etc., il est alors fort probable que vous confondiez amour et attachement de l’égo, amour et dépendance affective. Il est impossible que vous aimiez votre partenaire à un moment et l’agressiez l’instant d’après. » Eckhart Tolle

Dit d’une autre façon: la dépendance est un manque en nous que nous cherchons à combler par l’autre.

Toute dépendance naît d’un refus inconscient à faire face à sa propre souffrance et à la vivre “

Eckhart Tolle

3 Draguer ou ne rien faire: éviter les extrêmes !

 

Un dragueur compulsif, en allant séduire plein de femmes de manière assumée et directe sans prendre le temps de les connaître, se conditionne à des déceptions surtout s’il cherche l’amour stable.

Chaque nouvelle conquête renforcera l’idée que les femmes ne sont pas parfaites et il y a le risque de finir désabusé et de prendre des mauvaises habitudes. Il ne prendra pas le temps de construire avec l’autre, trop habitué à des relations rapides et superficielles.

 

Le solitaire au contraire sort peu et fait donc peu de rencontres. Quand cela arrive, cet homme devient tout dans sa vie, il  s’attache vite. Faute de choix ni d’outils de comparaison, l’amour arrive par manque, pour combler un vide intérieur. 

“L’amour véritable” ne viendra pas par la solitude,  il n’existera jamais qu’à moitié, la relation avec les autres est aussi ce qui nous relie au monde social. Inutile de se voiler la face dans des rêves de princesse charmante, tôt ou tard la réalité nous rattrape.

Quand on ne sort pas et qu’on rencontre peu de monde, on a moins le choix et on peut vite devenir dépendant des autres pour son bonheur. On ne supporte pas d’être seul, on ne l’accepte pas, on ne sait pas comment faire pour rencontrer des femmes alors dès qu’une opportunité se présente, comme c’est la seule, elle prend des dimensions disproportionnées.

Apprendre à relativiser, à vaincre sa timidité et à se concentrer sur ceux qui nous plaisent vraiment est au final la meilleure solution. Cela passe par la patience.

Des relations faute de mieux, par désespoir, n’apportent qu’un bonheur de frustration éphémère. 

Il faudra donc prendre le temps de se construire, de se connaitre sachant que tout est une question d’équilibre pour ne passer dans les extrêmes et au final être plus stable.

 

4 Les outils de guérison

 

dépendance affective amour

 

Maintenant, voici quelques outils pour vaincre son obsession :

À court terme:

  • sortir un maximum, sociabiliser, rencontrer de nouvelles personnes,
  • S’occuper avec des activités ou passions comme le sport, les arts, la musique, le théâtre, etc. Exercer une activité qu’on aime focalise nos pensées sur l’action et non sur la fixation amoureuse.
  • Prendre le temps de réfléchir sur soi-même, son fonctionnement, se comprendre. Se renseigner sur son addiction, la comprendre, voir son émotion de l’extérieur,
  • Également, la méditation est un très bon outil pour apprendre à faire le vide et se reconnecter avec soi-même. Une pratique régulière donnera un bon contrôle mental.
  • Enfin il existe l’EFT, une technique de libération émotionnelle  avec des tapotements sur les parties de ton corps. Il y a de nombreuses vidéos internet sur le sujet.

À long terme, si la peur est inconsciente et les schémas destructeurs se répètent, il existe :

  • s’il y a trop d’agressivité contre le changement et un auto-sabotage régulier, l’hypnothérapie est très efficace contre les phobies et addictions,
  • les thérapies comme la psychanalyse par exemple, rendre l’inconscient conscient en verbalisant sa façon de fonctionner vous permet de mieux vous connaître,
  • se désensibiliser en continuant à parler et fréquenter d’autres hommes (femmes). Apprendre petit à petit à connaître ses peurs pour qu’elles ne deviennent plus phobiques. Apprendre à mieux choisir.
  • Il existe également un groupe qui s’appelle « DASA : dépendant affectif et sexuel » qui aide à prendre conscience des addictions affectives et sexuelles : http://www.dasafrance.fr/

Conclusion: l’amour de soi

 

Je conseille un autre article intéressant sur le sujet : http://heureux-dans-sa-vie.com/comment-en-finir-avec-la-dependance-affective-et-emotionnelle/

C’est en s’aimant soi-même qu’on commence à aimer véritablement les autres. Comme toute addiction, il y a des rechutes et l’évolution se fait dans le temps.

La projection de nos désirs est ce qui crée le plus de frustration. L’acceptation de nos vies est ce qui nous en libère.

La passion sans contrôle est une peur de perdre l’autre, pas de l’amour qui est un partage et une force. Il faut aimer suffisamment l’autre pour accepter qu’il soit libre.

Pour vaincre son amour maladif, l’idée générale est donc de gérer ses émotions au lieu d’être contrôlé par elles.  Il s’agit de trouver son bonheur en soi sans le rechercher chez les autres !

Et toi comment vous fais-tu pour gérer tes impulsions amoureuses ?