Draguer charmer séduire : Quelles différences ?

drague séduction charme

Draguer charmer séduire : Quelles différences ?

Je suis très surpris par le côté castrateur de la société actuelle sur la séduction et le conformisme des gens sur ce sujet… !! 

Je reçois sur Facebook une notification d’une femme qui m’envoie le message suivant :

Charmez mais ne séduisez pas !

Charmer, c’est « être », et séduire, c’est « faire ».

Charmer, c’est être ce que vous êtes dans toutes les circonstances de votre vie: quand vous parlez, chantez, mangez, dormez, au travail comme à la maison, même quand vous êtes malade, vous continuez à avoir du charme !

Séduire, c’est construire un piège pour attraper une proie, se transformer en ce que l’autre peut aimer pour le faire tomber dans vos filets. Vous devenez polymorphe, vous faites accroire que vous êtes ce que vous n’êtes pas.

Les séducteurs n’ont qu’un seul objectif: consommer rapidement puis s’enfuir. Rien de plus hypocrite qu’un séducteur: il connaît toutes les ficelles du métier.

Certains le seront par instinct de survie (ils séduisent pour nourrir leur besoin de reconnaissance, d’affection et de protection), d’autres, par jeu: ils s’amusent à vous faire céder.

Dans le règne animal, les prédateurs tuent pour se nourrir, d’autres, plus rarement, juste pour tuer.

Autre façon de voir les choses:
– Charmer, c’est attirer la bonne personne.
– Séduire, c’est courir après la mauvaise personne.

On perçoit dans sa vision une image très négative de la séduction qu’elle connote comme quelque chose d’agressif et de violent.

On peut se demander si elle a véçu des mauvaises expériences comme des hommes qui voulaient du sexe et qui n’ont pas été transparents avec elle ou peut être des lourds…

L’intention positive est de distinguer le travail sur soi interne du fait de vouloir plaire à l’autre à tout prix (needy = dans le besoin).

Cependant, cette femme projette une vision négative sur la séduction alors que la séduction peut être très agréable et positive.

Un peu plus tard, je reçois un message d’un homme sur mon groupe privé Facebook qui est le suivant :

SÉDUIRE = ( SE + DUCERER ) « se » indique une séparation, « ducere » = mener
Séduire c’est mener quelqu’un en dehors de son chemin, de sa Vérité.

Il existe également le mot « draguer » dont l’origine étymologique est :

Draguer : « to drag », crochet filet, donc « traîner« .

Dans cet article nous allons définir les différences entre draguer charmer séduire pour mieux comprendre les types de relations et de rapport entre les hommes et les femmes.

charmer une femme

charmer une femme

Nous allons utiliser pour cela notre chère langue française et en profiter pour faire un point sur mon métier et l’accompagnement que je propose.

Nous utiliserons des armes de raison comme

  • l’étymologie réelle des mots,
  • l’origine des mots (au niveau historique),
  • ainsi que leur utilisation dans le langage courant.

Enfin, je vous donnerai la façon dont j’utilise draguer charmer séduire personnellement et donc l’utilisation que j’en fais dans le cadre de mon métier de coach en séduction avec le développement personnel.

Accrochez-vous !

On est parti !

Draguer charmer séduire : Quelles différences ?

drague séduction charme

drague séduction charme

 

Manipulation et influence : L’éthique et l’intention bienveillante

La première chose a dire avant d’étudier  le sens des mots, c’est que le plus important dans une rencontre homme-femme c’est bien entendu le respect de l’autre et l’intention positive bienveillante.

J’aimerais donc bien séparer :

  • la manipulation égoïste pour soi au profit de l’autre,
  • et le fait de partager un bon moment à deux sur le court ou long terme mais avec une intention bienveillante (faire du bien).

Pour rappeler cela, je vous propose de revenir à quelques basiques sur la drague et la différence entre « influence » et « manipulation« .

  • La manipulation est égoïste est son origine vient du latin médiéval : « manipulare » (conduire avec la main) donc considérer l’autre comme un objet. Il n’y a donc pas à proprement parlé de « manipulation positive » comme on l’entend trop souvent sauf à dire qu’on déplace l’autre avec sa main comme on déplacerait un objet. On peut manipuler dans le cadre médical ou de massage mais cela prend donc un autre sens.
  • L’influence a la différence de la manipulation peut être positive comme négative et est en réalité constante car a partir du moment où il y a une communication même silencieuse il y a influence.

« On ne peut pas ne pas communiquer » Comme nous le rappelle si bien Paul Watzlawick dans ses 5 axiomes de la communication, dès qu’il y a communication, il y a influence.

Donc ma pratique et celle que j’enseigne, j’utilise l’influence positive c’est à dire une séduction dans le respect de l’intégrité et de la volonté de l’autre.

Si vous voulez en savoir plus sur mon éthique et le code déontologie de mon métier de coach professionnel, je vous propose de vous référer à cette page : Foire aux questions : Aborder et Séduire

Il existe dans notre société actuelle beaucoup d’amalgame, de tabou et d’incompréhension au niveau de la séduction et des relations hommes-femmes.

Nous allons essayer d’éclaircir ces malentendus sur les trois mots suivant : Draguer charmer séduire.

La séduction : « seducere »

Comment séduire ?

Comment séduire ?

Quand on regarde l’étymologie du mot, la définition ancienne est :

Du latin seducere (« détourner du droit chemin »).

SEDUCO, IS, ERE, DUXI, DUCTUM, tr
1 siècle avant J.C. : CICERO (Cicéron)
1 siècle après J.C. : SENECA (Sénèque)
4 siècle après J.C. : VULGATA (Vulgate, traduction de la Bible en latin)
  • séduire v. t : (corrompre, détourner du droit chemin), conquérir l’admiration, l’estime

On observe que le mot initial signifie « isoler une femme » mais prend un tournant plus négatif dans sa signification biblique à partir du 4ème siècle.

Dans la religion chrétienne, il n’y a pas de sexualité avant le mariage.

Il apparaît donc que la religion comme souvent à définit dans son origine le mot « séduction » comme péjoratif car elle « éloigne du droit chemin » à savoir qu’il ne devrait pas y avoir de séduction car cela entraînerait des relations sexuelles avant le mariage. Ce qui est un péché !

Maintenant regardons son utilisation ancienne :

« entraîner quelqu’un à commettre des fautes », St Brendan

=> Source religieuse car Saint Brendan est un moine. Encore une fois la séduction c’est commettre une faute liée aux péchés capitaux. La séduction est perçue comme le mal c’est à dire « le sexe en dehors du mariage ».

« induire en erreur, faire s’égarer »,  Georges Chastelin => Littérateur et poète

« abuser, déshonorer une femme, une jeune fille » => Source religieuse .

On voit encore que selon la religion, la femme fait l’amour qu’une fois marié et que toute relation en dehors du mariage est un déshonneur.

« propre à plaire », « charmer quelqu’un, l’attirer irrésistiblement en lui plaisant beaucoup »

L’utilisation plus récente du mot « séduction » est plus positive est signifie adopter des comportement séduisant qui peuvent plaire à l’autre.

Pour conclure le mot « séduction » est interprété à son origine négativement car, selon la religion, toute relation sexuelle en dehors du mariage est une faute et un péché.

La séduction c’est donc dans son langage plus récent adopter des comportements qui attirent l’autre.

Ces comportements peuvent être des taquineries, des jeux de rôles ou autre chez un homme par exemple comme ils peuvent être le fait de se maquiller et de se faire belle pour une femme.

 

Séduire est un péché : La luxure !

luxure et séduction

luxure et séduction

Hors nous savons tous qu’à notre époque tout le monde n’est pas dans la religion et que les mœurs ont changé.

La majorité sexuelle est de 16 ans et à priori une femme n’est pas considérée comme une sorcière ou punie si elle couche sans s’être mariée.

Quand on regarde le message que j’ai reçu sur mon groupe Facebook, on comprend vite qu’en fait « sortir du droit chemin » signifie « sortir de la religion et de la vérité de la religion« .

Pour moi, la séduction fait partie d’un processus classique d’adaptation et de sociabilisation pour répondre au minimum aux codes sociaux de la bienséance.

Une personne sensible aux autres fait le nécessaire pour se rendre un minimum agréable donc elle séduit.

Aujourd’hui en France nous avons le droit d’avoir une relation librement consentie avec une femme juste pour s’amuser sans que cela ne fasse de mal ni à l’un ni à l’autre.

Certains nomme cela un plan cul d’autre une sexe-friend ou encore un plan d’un soir. Dans tout les cas femme comme homme peuvent y trouver une source forte de plaisir car vous n’êtes pas sans savoir que le sexe est en général quelque chose d’agréable.

Entre petite copine et sexe-friend il existe une multitude d’autres facettes dans la relation.

On peut dire qu’on

  • « apprend à se connaitre »,
  • qu’on s' »amuse et qu’on verra »,
  • que l' »on est ensemble mais on ne sait pas encore si on est vraiment amoureux »,
  • etc.

Pourquoi avoir une pensée binaire de « cul » ou « amour » alors qu’en réalité une relation humaine se construit avec le temps et la confiance ?

Les couples font l’amour en général avant le mariage et s’écartent donc « du droit chemin et de la vérité » selon l’ordre religieux ancien.

Séduire c’est donc davantage tenter et donner envie à l’autre.

Séduire c’est un jeu qui se joue à deux et qui consiste à se chercher, à souffler parfois le chaud et le froid, à rigoler et à se taquiner, à créer du mystère, des challenges, de l’intrigue et du suspense bref à mettre du piment dans la relation.

Un plat a besoin d’épice pour avoir de la saveur.

La séduction est donc pour moi l’épice d’une relation. C’est ce qui rajoute du goût à l’échange pour qu’il ne soit pas fade.

Enfin le message que j’ai reçu sous entend qu’il faudrait adopter une attitude passive et ne pas avoir d’intention.

Hors avoir une intention et adopter une attitude active pour rencontrer ou exprimer son désir à quelqu’un n’a rien de mauvais tant que cela est fait avec respect.

Je me demande enfin si cette femme qui m’écrit se maquille, se parfume, s’habille avec classe quand elle sort en soirée car si c’est le cas elle est clairement en train de faire de la séduction.

 

Le charme : Charmer (carmen : le chant)

charmer une femme

charmer une femme

Le mot « charme » a pour étymologie le mot latin carmen, qui signifie chant.

Il a pour synonyme « incantation ».

Le charme est également dans son origine une formule, une incantation, dans la mesure où la formule magique a un côté chanté ou psalmodié, par ses répétitions, allitérations, assonances, onomatopées, cris, murmures.

Avoir du charme est donc savoir envoûter.

On voit dans ce cas que cela implique aussi une action comme en séduction car quand on chante cela peut être dans l’intention de plaire à l’autre comme les sirènes le font dans Ulysse pour charmer les matelots.

Le mot charme est donc loin d’être neutre et correspond aussi à une réalité qui s’apparente plus à une séduction passive car telle le ferait une femme en s’habillant pour attirer l’attention, un chanteur peut attirer une femme sans lui parlait directement car il s’est rendu visible (ou plutôt audible) grâce à son chant.

 

Draguer : drag (Trainer, le filet)

Voici la définition du mot draguer :

Ethnologiquement a pour origine  « filet pour pêcher à la traîne », de l’anglais drag (« crochet, filet »), du verbe to drag, « traîner ».

Le sens argotique est probablement métaphorique : « le charlatan essayant d’attirer, de prendre des victimes comme dans une nasse. »

L’idée est donc clairement négative pour ce mot.

Le dragueur c’est donc celui qui veut traîner l’autre, le capturer bref qui considère l’autre comme quelque chose à acquérir et à capturer.

Cependant encore une fois on peut se demander dans quelle intention la démarche est elle faite ?

 

Accepter sa nature animale

seduction lion lionne

seduction lion lionne

Chez tout les animaux il y a des rites et des parades amoureuses.

L’humain ne devrait pas penser que la séduction est mauvaise car elle fait entièrement partie de sa nature animale.

Cependant, l’humain est le seul animal suffisamment bête et prétentieux pour croire qu’il n’est pas un animal et ainsi renier sa propre nature au profil d’une parure plus complexe de « rester naturel » si souvent utilisé comme excuse pour ne pas agir.

Les animaux se séduisent en général chez les mammifères avec une démarche active du mâle en direction de la femelle.

Le conseil de rester passif est donc le pire conseil qu’on peut donner à un homme dans une société où les rencontres se font encore dans la très grande majorité des cas par une approche masculine.

En réalité c’est en refusant la séduction que l’homme n’est plus naturel et qu’il renie sa propre nature.

Accepter et comprendre son fonctionnement et notamment ses désirs est la base pour être libre au lieu de devenir la victime passive d’un système qu’on ne maîtrise pas.

 

Retour sur le message « charmer » VS « séduire »

 

Le mot « charmer » est peut-être plus juste que séduire par contre il faudrait éviter les raccourcis, amalgames et généralités en tout genre.

Certaines « proies » puisque c’est le terme utilisé aiment bien jouer les proies et se faire prendre dans le « piège ».

D’ailleurs le mot « proie » est un mot négatif qu’elle décide d’utiliser mais qui n’est certainement pas la façon dont certaines femmes qui veulent s’amuser se considèrent.

La séduction est un jeu et il se joue à deux.

Pourquoi le voir négativement ?

Dans ton message je perçois de la colère et de la souffrance qui peut être lié à des mauvaises expériences passées mais ce n’est qu’une supposition.

Voici donc quelques questions :

Quand une femme se maquille et prend le temps de se faire belle, n’est ce pas travestir son naturel pour plaire à l’autre ?

Quand un homme agit pour aborder une femme avec courage et confiance, est ce qu’il fait forcément du mal à la femme ?

Que connais-tu des séducteurs pour dire « Les séducteurs n’ont qu’un seul objectif: consommer rapidement puis s’enfuir » ? => Les séducteurs peuvent vouloir être en couple également et d’ailleurs la séduction devrait continuer même en étant en couple.

La réalité me parait donc différente.

La séduction est partout :

  • dans un entretien d’embauche,
  • dans une prospection commercial,
  • dans un apéritif chez les amis.

Il n’y a pas de mort en séduction mais bien plus du plaisir partagé !

 

Féministe castrateur

feministe castrateur

feministe castrateur

Quand notre lectrice nous parle de « tuer » en séduction cela peut provoquer un effet castrateur chez les hommes qui ont simplement le courage d’assumer leurs envies et leurs désirs sans forcément penser à mal.

Les mammifères se séduisent par des parades amoureuses mais ne se tuent pas pour autant. Un prédateur comme un lion séduit une lionne sans la tuer.

Par contre il lui ramène de quoi manger en tuant des proies.

Parler à quelqu’un et faire sa connaissance n’a rien de violent ni d’agressif mais la société actuelle diabolise la séduction et détourne tout comportement proactif comme un abus.

On ne parle jamais de la séduction féminine à travers l’apparat : les vêtements sexy, le maquillage, les parfums ou encore les regards et autres attitudes passives pour plaire à l’homme.

Bref ce discours me parait sexiste mais surtout simpliste voir caricatural.

Juger au lieu de chercher à comprendre est une facilité que j’observe souvent.

Voici donc une histoire issue d’un conte de réalité :

Un séducteur rencontre une séductrice et eurent (au lieu d’avoir de beaux enfants) une belle nuit d’amour sauvage et ils vécurent heureux (sans mal ni mort).

 

« Soyez naturel » est un mauvais conseil

naturel en séduction

naturel en séduction

On entend souvent le conseil de rester passif et d’être naturel car « ça viendra » pour les timides.

L’excuse du naturel et de de ne pas agir est le pire car cela empêche le timide de se conforter à ses peurs.

« L’être » ou le « naturel » ne devrait jamais être une excuse pour ne pas passer à l’action, refréner ses envies, ne pas assumer ses désirs.

C’est en réalité être lâche et hypocrite que de faire semblant de ne pas avoir envie d’une femme quand en réalité on en a envie.

La philosophie était initialement incarnée par des actes et une vraie façon de vivre.

Aujourd’hui les gens parlent de concepts sans les connaitre et les avoir appliquer, ceux sont des penseurs mais pas des vrais acteurs.

Ils observent et partagent une idéologie qui n’a aucune preuve tangible. De mon côté, je reste empirique.

A chaque fois que j’ai entendu ce genre de discours de « naturel » et d' »être »,  j’ai observé des hommes passifs, célibataires, tristes, seuls et très rarement des acteurs proactifs de leur destin.

Ils utilisaient donc « l’être »comme une excuse pour ne pas assumer leur sexualité.

Enfin j’ai l’impression que le principal amalgame fait ici c’est de croire qu’un comportement passif que peux adopter une femme qui se fera aborder 5 à 10 fois par jour et plus en soirée donnera le même résultat chez un homme qui en réalité ne se fait pas ou presque jamais aborder.

C’est donc une projection de notre lectrice.

La fausse croyance qui se cache derrière c’est que les hommes auraient la même vie que les femmes et le même genre de problème.

Un homme qui se contente « d’être » selon ses termes n’agit pas de manière proactive pour aborder et faire des rencontres et a donc très peu d’opportunités.

C’est un fait observable en France, les femmes abordent beaucoup moins que les hommes.

Elles attendent de se faire aborder dans la grande majorité des cas et quoi de plus normal quand on a autant d’opportunités que de ne pas forcément en créer davantage.

Cependant, ce n’est pas le cas de beaucoup d’hommes désespérés et dans une misère sexuelle totale.

 

Séduire c’est aussi un comportement et des valeurs

Donner sans attente

Donner sans attente

Dans la définition donné par wiktionary et wikipedia  le sens de « séduire » est plus récent et différent de l’étymologie initial :

« Cet homme m’a séduit par la franchise de son langage. »
« Sa bonté séduit tous les cœurs. »
« Ses manières m’ont séduit. »

On voit donc qu’on peut séduire par ses valeurs de courage, de confiance en soi, de capacité à savoir parler et faire la conversation, enfin par son langage et la qualité de son expression.

Si tu veux apprendre une séduction éthique et développer tes compétences sociales plutôt qu’une séduction superficielle issue de techniques de drague, tu peux me contacter en cliquant ici

 

Clique ici pour développer une séduction sincère et surtout efficace

 

 

 

Loup

Loup : Expert en séduction avec développement personnel à Paris

Laissez votre message