Comment être subtile et séduire de manière discrète ?

Voici la séduction invisible.

Même si il est préférable de montrer son intérêt, assumer ses intentions, sa sexualité et ses volontés ; et d’être le plus direct possible, il y a parfois des contextes particuliers.

 

séduction discète

 

Encore aujourd’hui, on parle de réputation pour les femmes.

Si vous êtes trop direct et pas assez fin au milieu d’amies ou entre collègues, ou tout simplement dans un lieu public, celle-ci peut vous rejeter sans véritable raison (alors qu’elle était intéressée).

En effet, si elle risque d’être jugée par ses ami(e)s autour et apparaitre pour une fille facile, elle préfèrera vous évincer.

  • Alors dans ce cas, comment fait-on pour réaliser une séduction invisible ?
  • Quelles sont les meilleures méthodes pour séduire tout en étant subtile, fin pour la mettre à l’aise et la séduire face aux autres ?
  • Comment séduire les amies d’ami(e)s en soirée sans se faire grillé et paraitre pour un lourd ?

 

 

Suggérer avec le jeu Verbal

séduction invisible

Intégrez les suggestions, évocations, les sous-entendus au cœur de vos conversations.

On peut parler de tout et rien en faisant des sous-entendus et ainsi évoquer des sujets plus sexuels dans une conversation qui, à première vue, parait simple et banale.

Vous pouvez raconter des histoires personnelles (storytelling) et utiliser les suggestions et la visualisation.

Ainsi vous racontez une histoire en commençant doucement et tranquillement par lui décrire tout le décors, avec les couleurs, les formes, les sons, les odeurs, les sensations.

Puis vous lui donner plus de détails descriptifs forts qui permettent d’activer ses sens et d’augmenter sa libido.

Par exemple, on peut utiliser les mots suivants, en appuyant dessus au niveau de la voix, qui suggèrent le sexe:

« Dur, humide, pénétrant, sensible, fort, etc. ».

Votre séduction invisible passe par le sous-entendu ou la métaphore, les images sexuelles viennent mais ne sont pas clairement exprimées et rattachées à vous.

On peut par exemple parler de manger des glaces ou des bananes et tout ce qui est en rapport avec l’alimentation (souvent relié à la sexualité), la fraicheur du vent sur la peau et tout ce qui est en rapport avec les sensations du corps.

On peut également évoquer des sujets qui permettent de visualiser ce que l’on désire mais sous la forme de jeux de rôle.

L’idée est de la faire rentrer dans un monde imaginaire, juste vous deux comme au théâtre. 

Le fait que ce soit un jeu permet beaucoup plus de libertés. Voici quelques rôles amusants pour elle :

  • Garde du corps,
  • assistante,
  • cuisinière,
  • groupe de musique ensemble,
  • épouse, …

 

Exemples de conversation avec des jeux de rôles :

« Que ferions-nous si nous étions ensemble ? Mais ne te fais pas trop de film tout de même… »,

« hier, j’ai rêvé de toi mais je ne sais pas si je peux te raconter car c’est un peu trop intime… »,

« Imagines, on se connait depuis 3 mois (là je l’attrape et je l’approche de moi), on serait là assis tous les deux sur le canapé, que fais-on ? Regarder un film ? Tu as une proposition de film ? »

« Tu vois, là je sais tout de suite que ça ne marchera pas entre nous. On se battra tout le temps, on cassera toutes les assiettes et on passera nos week‐ends chez Ikea. On s’ennuierait et ça sera le routine à tous les repas… Et moi, ce n’est pas ça que je veux. »

Vous remarquez que vous vous disqualifiez ce qui est attirant car vous êtes un challenge et que vous désamorcez la pression sociale.

En même temps que vous lui parlez, vous suggérez subtilement votre envie de coucher avec elle et cela va lui donner envie sans mettre de pression social (à la différence d’une approche plus directe).

On joue ainsi avec l’ambigüité en parlant par exemple d’histoires sexuelles d’amis (ou des animaux) sans parler de soi. Cependant le sujet est bien lié au sexe.

L’idée générale est de parler à ses émotions, ses désirs et ses envies plutôt qu’à sa raison et à sa logique.

Préparez des histoires plus funs et sexuées qui vous mettent en valeur et suggèrent des idées sexuelles.

 

 

Le langage non-verbal ou langage corporel (séduction invisible)

 

séduction non verbal

Vous pouvez développer un regard fort et pénétrant.

Au premier échange de regard attendre qu’elle baisse les yeux et la regarder en souriant du coin.

Puis quand vous lui parlez, regardez-la profondément et avec envie :

  • soit dans les yeux
  • soit un peu plus bas au niveau de la bouche.

L’idée est que vous pouvez parler de n’importe quel sujet mais que dans votre tête vous avez des pensées sexuelles.

 

L’escalade physique (Kino escalation) :

On parle aussi d’escalade physique (kino escalation) qui commence tout d’abord par toucher l’autre de manière amicale.

Entrainez-vous à être tactile le plus  rapidement possible pour que la personne s’habitue à ce que vous la touchiez et qu’elle comprenne que c’est normal pour vous.

On peut définir trois niveaux de toucher qu’il va falloir effectuer de manière progressive et graduelle :

  • social,
  • flirt et
  • sexuel.

On commence par escalader de manière sociale pour la mettre à l’aise :

Faites lui un « check », faites le jeu du combat de pouce chinois ou encore soyez tactile au niveau des mains et des bras.

Par la suite la deuxième étape est d’avoir un rapprochement physique plus sensuel sans être totalement direct.

Si vous êtes en groupe et que vous souhaitez que personne ne vous voit en créant ainsi une bulle d’intimité, vous pouvez lui toucher le bas du dos avec le plat de votre main.

Vous pouvez également rapprocher votre épaule ou votre genoux pour toucher la sienne (le sien) en étant assis côte à côte.

Vous pouvez ensuite continuer et poser gentiment votre main sur son genou.

Sentez l’intérêt de la fille pour escalader progressivement.

Jouez avec la distance et avec le toucher en lui parlant dans l’oreille ou en la caressant d’une manière anodine.

 

Il y a aussi la possibilité d’utiliser des ancrages physique inspiré de la PNL.

Exemple d’ancrage physique (kinesthésique) : pour chaque chose positive que vous lui dites ou qu’elle dit, vous la touchez la toujours au même endroit (main sur l’épaule par exemple)

On peut également lui donner un surnom au moment de grande émotion (fou rire, haute tension sexuelle, etc…) ce qui créer un ancrage verbal et un bon délire.

 

Délire, folie et private joke

 

délire private joke

Ensuite, pensez au « private joke », ces blagues intimes que vous ferez entre vous, mettant gentiment les autres à l’écart.

Il n’y aura que vous deux qui comprendrez. Il faut être un peu créatif.

Enfin, si vous découvrez que vous avez une langue étrangère en commun, vous pouvez alors vous mettre à parler cette langue pour ne pas être compris des autres.

Cela amplifiera cette bulle d’intimité et vous placera au cœur de son attention sans pour autant gêner les autres.

Vous pourrez ainsi facilement expliquer que vous vous testez dans cette langue au groupe qui vous entoure.

Vous l’aurez donc compris, face à un groupe, on essaie donc d’être plus discret pour préserver la réputation de la fille tout en lui laissant l’opportunité de flirter avec vous.

Utilisez donc d’une part le jeu verbal avec des suggestions, des évocations et des sous-entendus.

Puis pensez à être plus tactile et créez une bulle d’intimité grâce aux « private joke », au rapprochement corporel et pourquoi pas en parlant une autre langue.

 

 

Vous avez une situation particulière, vous n’arrivez pas à séduire cette fille que ce soit en rdv et surtout dans votre groupe d’amis…

Vous rencontrez des filles en soirée, des amies d’ami(e)s mais vous n’arrivez jamais à les séduire car vous restez purement amical…

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur comment séduire une fille de façon discrète et maitriser votre séduction invisible