“Une femme ne veut pas un homme parfait mais un homme qui s’assume”

J’ai compris cela beaucoup plus clairement en coachant des femmes.

“J’en ai marre je veux pas d’un mec qui fait semblant d’avoir toutes les qualités du monde, je veux juste d’un mec qui sache ce qu’il veut.”

Voilà en résumé le discours majoritaire des femmes quand je les écoute dans leur recherche d’un homme.

D’autres part, plus je coache des hommes sur la séduction et plus je me rends compte qu’ils cherchent des techniques de drague pour être “l’homme parfait” là où ils ont besoin de travailler sur leur image d’eux même pour s’accepter.

 

L’homme parfait OU l’homme qui assume ?

 

Dans cet article, je vais vous parler des croyances des hommes qui les bloquent dans la séduction avec les femmes.

Nous allons notamment aborder les croyances fausses telles que : 

  • il faut être parfait pour plaire c’est à dire sans défaut ni failles,
  • la femme est un adversaire qu’il faut convaincre sans commettre d’erreur,
  • les femmes veulent forcément du sérieux et une relation d’amour,

Le dénominateur commun de ces problèmes vient toujours du fait que ces hommes ne s’acceptent pas et n’assument pas leurs désirs ni leur identité en face d’une femme.

Homme idéal

La quête de perfection

homme parfait n existe pas

L’homme parfait n existe pas

Je suis en soirée avec un coaché.

Je le fais aborder une superbe blonde sympathique et agréable avec lui.

Il discute cinq minutes et elle lui montre beaucoup de signes d’intérêt :

  • elle le regarde dans les yeux et est ouverte,
  • fait des compliments,
  • relance la conversation.

Puis d’un coup, il part.

Je le rattrape au vol et lui demande pourquoi il est parti.

Il me dit :

“Ouf tout va bien. J’ai préféré arrêter comme ça”.

Il m’explique qu’il ne voulait pas que la femme se rende compte de qui il était.

Le coaché me dit ne pas vouloir gâcher le moment en risquant d’être rejeté s’il restait plus longtemps ou tenter de prendre son numéro.

C’est donc de l’auto-sabotage !

Il est parti car il pense qu’il doit être parfait pour plaire et correspondre à certains critères de beauté masculine et de succès.

Il pense que si la femme se rend compte qu’il n’est pas l’homme idéal, elle va être déçue.

L’auto-sabotage intervient du fait que même s’il plait il a l’impression de commettre une supercherie.

Il y a un décalage entre l’image qu’il a de lui-même c’est à dire pourrie et l’image que la femme lui renvoie c’est à dire un homme séduisant.

Il a donc peur du succès ou plutôt il ne l’accepte pas. Il ne veut pas y croire et comme il pense être un raté, ce que cette femme pense de lui doit être une erreur.

Il pense donc que soit :

  • la femme ne se rend pas compte de qui il est vraiment,
  • qu’il vaut mieux s’éjecter avant qu’elle s’aperçoive de ses imperfections ou qu’il commette une erreur.

Le travail a donc été de lui rappeler qu’il avait le droit à l’erreur et de le relancer en le motivant et en l’encourageant pour qu’il aille lui reparler et demande son numéro.

Il y est allé. Elle a accepté avec un grand sourire ravie. Il n’y croyait pas !

Le problème qu’il avait est donc son image de lui en lien avec la perfection qu’il pense que les femmes recherchent.

 

L’idéal masculin du mec viril, fort et insensible

homme viril

Homme viril

 

Il est totalement vrai qu’un homme viril, fort ou qui a un bon contrôle émotionnel a plus de chance de plaire.

Cependant, une femme ne recherche pas pour autant pas cet homme parfait mais plutôt un homme HUMAIN c’est à dire… avec aussi des défauts et des imperfections.

La raison numéro un est qu’elle sait elle même être imparfaite.

L’homme qui a trop vue de conte de fée ou qui a trop lu d’articles sur comment être séduisant et plaire aux femmes, se retrouve donc dans une contradiction : 

  • D’un côté, il pense qu’il doit être parfait pour plaire et d’un autre il considère les belles femmes comme des êtres parfaites.
  • D’autre part, il sait que quoiqu’il fasse, il ne sera jamais aussi bien que l’idéal masculin !

Le travail est donc davantage de le faire désapprendre ses fausses croyances que de lui apprendre la séduction.

 

Séduire est naturel quand… ON ASSUME

 

La séduction est un processus totalement naturel que nos lointains ancêtres ont effectué sans manuel de drague.

Elle est inscrite dans nos gênes et nous n’avons pratiquement qu’à oser nous autoriser à agir pour que cela fonctionne.

La différence c’est qu’aujourd’hui les mythes urbains comme la princesse ou le prince charmant sont devenus pour certains des réalités.

D’autre part, le tapage médiatique a fait croire a beaucoup d’hommes que toutes traces de sexualité ou d’expression du désir était malsaine.

Enfin certains hommes confondent le discours officiel des femmes qui recherchent une relation idéale avec le discours officieux qui est qu’elles savent qu’il faut d’abord un temps avant d’être en couple avec quelqu’un et que certaines aiment aussi le sexe pour le sexe. Elles ne peuvent simplement pas le dire car elles auraient une mauvaise réputation et seraient harcelées par des dalleux désespérés.

Ils ont fini par penser qu’il fallait d’abord posséder toutes ces qualités ci-dessous pour réussir à plaire et s’autoriser à agir :

qualité de l'homme

qualité de l’homme

La réalité est tout autre.

Une femme aime plaire et être désiré.

Par contre, elle n’aime pas qu’un homme n’assume pas, soit mal à l’aise ou même joue un rôle pour lui plaire.

Le pire, c’est quand voulant plaire en étant très gentil ou au contraire très taquin, l’homme commet la même erreur : Il essaye de plaire et de se faire accepter.

Que ce soit en séduisant ou en ne séduisant pas, son intention est la même : lui plaire.

Le plus simple est donc simplement d’assumer qu’elle lui plait et de s’accepter tel qu’il est pour y aller : Agir sans chercher le résultat pour la beauté du geste (por el amor del arte : pour l’amour de l’art).

Qui vivra verra. On agit en étant soi et on voit ce qui se passe.

En acceptant sa vulnérabilité c’est à dire qu’il :

  • a des défauts,
  • commet des erreurs et en a déjà commis,
  • est parfois mal à l’aise, timide ou gêné, stressé,
  • ou tout autre défauts physique comme sa taille, sa tenue, sa calvitie,
  • en acceptant aussi la taille de son pénis ou même son manque d’expérience,

l’homme va pouvoir améliorer son image de lui et agir.

 

Acceptation de soi et image de soi

 

Je voudrais terminer cet article par cette citation de Carl Yung qui est en lien avec l’amour propre : 

acceptation yung

Acceptation yung

Observez bien ce paradoxe : Plus vous voulez plaire et plus vous avez de chance d’être rejeté. Plus vous acceptez d’être rejeté en étant qui vous êtes et plus vous avez de chances d’être accepté

L’ego s’attache à vouloir plaire.

L’amour propre est au contraire lié à l’acceptation de soi.

Il est dommage qu’on confonde souvent le fait d’être prétentieux ou arrogant et égocentrique avec le fait de s’aimer soi-même.

Quand je coach sur ce sujet de la séduction lié à l’auto-sabotage je travaille notamment sur les couches hautes de notre personnalité.

On aurait tendance à penser qu’il faut avoir les bonnes techniques pour plaire hors le problème que j’observe le plus vient des blocages des hommes.

C’est donc au niveau de l’identité et des croyances que les hommes bloquent.

Vous connaissez peut être la pyramides de Maslow sur les besoins humains mais peut-être pas celles de Robert Dilts sur les facteurs décisionnels humains, les niveaux :

Pyramide Dilts

Pyramide Dilts

Une règle dans l’utilisation de cette pyramide est que tout problème se règle au niveau supérieur.

Si un homme pense que les femmes aiment les hommes parfait ce n’est qu’en travaillant sur son identité qu’il pourra s’accepter puis plaire.

Je vous souhaite donc de trouver des femmes qui vous plairont vraiment est d’oser les aborder en étant PARFAITEMENT IMPARFAIT.

Vous vous rendrez alors compte que vous n’avez pas besoin d’être fort ni incroyablement viril pour plaire.

J’étais il y a quelques jours en soirée et je discute avec une belle blonde de ma récente rupture.

Elle me dit qu’elle comprend et elle me donne de l’énergie positive et me valorise en m’encourageant à rebondir.

Je finis par reprendre du poil de la bête en l’écoutant et lui demande plus tard son numéro. Ce qu’elle accepte avec grand plaisir.

Je n’étais donc ni positif ni en forme, ni même bien habillé ou musclé.

Pourtant cela a fonctionné.

Les femmes peuvent être vulnérable, ouverte et sans masque quand vous-même vous vous permettez de l’être.

Retenez la leçon et acceptez-vous pour que les femmes vous accepte.

Comme chez MacDonald’s venez voir les femmes “comme vous êtes”. 

Et si vous voulez faire un vrai travail sur vous pour augmentez votre estime de vous, vous pouvez me contactez en cliquant ici.

 

Loup, ton coach séduction.

 

Hidden Content