Amour inconditionnel

amour inconditionnel

Amour inconditionnel

J’ai rompu plusieurs fois avec une femme qui était dépendante affective et sentimentale !

Elle avait un vide intérieure impossible à combler…

Elle était toujours dans l’attente de l’amour et de signes d’intérêts.

Son amour était conditionnel, c’est à dire, qu’elle donnait en espérant que je rende.

Quoi de plus normal que de vouloir qu’une relation soit réciproque mais quand les attentes se transforment en une attitude passive agressive à base de :

  • reproches,
  • culpabilisation,
  • menaces,
  • chantages affectifs,
  • ou encore critiques continuelles…

Cela devient nettement plus compliqué.

Ce problème avait un fort lien avec ses parents et les complexes et blessures d’abandon qui en résultait.

Voici les questions auxquelles se propose de répondre cet article :

  • Pourquoi l’amour est différent de la passion ?,
  • Comment différencier le désir et le besoin ?,
  • Pourquoi l’amour propre est la solution contre la dépendance (l’amour sous condition) ?,
  • Comment l’amour parental du père et de la mère influence la façon de séduire d’un homme ? :
    • Le modèle du père trop dur empêche le jeune garçon de séduire et d’assumer sa sexualité,
    • L’attitude de la mère trop infantilisante le bloque et l’empêche de devenir homme,
  • Pourquoi vous devez être dans un amour inconditionnel pour être heureux(se) dans votre relation ?

Voilà aussi de quoi nous allons parler dans cet article…

Accrochez vous : ça va secouer !


Amour inconditionnel

amour passionnel

amour passionnel

L’amour est différent de la passion

L’amour est le pilier d’une relation durable.

Oui mais de quel amour parle t’on ?

Trop de gens confondent attachement, désir et amour.

L’amour inconditionnel lui ne dépend de personne car c’est un amour qui peut être pour la Vie, l’univers, les humains.

L’amour inconditionnel correspond à un amour de l’autre sans condition comme une mère aimerait son fils malgré qu’il soit criminel, malgré qu’il ne l’aime pas en retour, malgré le fait qu’il ne veule pas la voir.

Les personnes sensibles imaginent souvent en consultation que l’intensité de leurs émotions pour quelqu’un est synonyme d’amour et que plus la tension est forte, plus la passion est présente et par conséquent plus l’amour l’est également.

Cela est malheureusement complètement FAUX ! (comme le dirait Normam )

L’amour ne vient pas seulement d’un désir intense de l’autre mais aussi d’un travail sur soi pour accepter l’autre tel qu’il (elle) est.

Cela revient à ne pas vouloir que l’autre complète tous nos désirs ou corresponde parfaitement à toute la check list de critère de l’homme parfait (la femme parfaite).

Trop de femmes viennent me consulter en coaching car elles n’arrivent pas à trouver d’hommes qui leur corresponde malgré qu’elles soient belles et intelligentes.

Alors vous me direz : Pourquoi ??

Amour sous condition

amoureux

amoureux

Elles ont en effet pleins d’opportunités mais sont devenues, avec les années et les déceptions, de plus en plus exigeante.

Elles deviennent exigeantes à un point où elles arrêtent la découverte de l’autre pour y plaquer un modèle préformaté de l’homme parfait.

Sauf que l’autre est tel qu’il est et ne pourra pas changer complètement pour correspondre aux critères de sa partenaire.

A force de s’adapter aux attentes de cette dernière, il y perd petit à petit sa personnalité et devient un homme fade, sans saveur et neutre sans avis trancher bref il perd son caractère qui justement avait attiré cette femme initialement…

Paradoxalement ces mêmes femmes me disent avoir un fort caractère et avoir besoin d’un homme qui sache dire « Non », mettre des limites donc s’affirmer.

Tout le paradoxe est là !

Cela vient de la différence entre le désir et le besoin

Le désir est différent du besoin

désir

désir

« Le désir n’est pas désir d’un objet, mais désir de ce manque qui dans l’autre désigne un autre désir » Serge Weidenhaum – Rêve et désir

L’amour de soi commence bien évidemment souvent par l’amour donné par les parents.

Un enfant qui n’aura pas reçu d’amour gardera adulte la trace de ce manque et, sans un grand travail sur soi de développement personnel, il cherchera inlassablement à combler ce manque d’amour chez son partenaire.

Il sera à la recherche de la validation des femmes (hommes).

L’amour qui devrait être en lui sera donc recherché à l’extérieur de lui chez l’autre.

En séduction le terme employé pour cela s’appelle être « Needy » donc « être dans le besoin ».

L’autre vient combler un manque plutôt que d’apporter un plus dans notre vie.

Cela créé une attitude où l’homme (la femme) vient en demande pour prendre de l’amour plutôt que pour donner son amour.

Il y a une recherche pour combler un vide intérieur à travers l’autre…

Le désir vient de l’attirance lié à l’attraction.

Le besoin vient souvent d’un manque et de la projection d’un idéal d’homme parfait (de femme parfaite)

Certaines femmes que j’ai accompagné en coaching ne savent pas rester en couple car elles cherchent à combler un manque (un besoin) sans prendre en compte le fonctionnement de leurs désirs c’est à dire ce qui les attirent vraiment chez un homme.

Quand j’interroge ces femmes elles m’expriment en premier leurs besoins à travers une liste de critères pour l’homme idéal au lieu d’exprimer leurs désirs c’est à dire ce qui leurs donnent envie chez l’autre.

Trop vouloir faire plaisir et s’oublier

Ces femmes que j’accompagne en coaching sont attirés par l’inaccessibilité, l’ambiguïté et le mystère des hommes et trouvent des partenaires qui les rejettent.

Paradoxalement, elles refusent les propositions d’hommes ouverts et bienveillants, voir « trop gentil » alors qu’elles disent vouloir un « mec bien ».

A l’inverse les hommes que j’accompagne et qui écoute TROP ces femmes immature dans leur connaissance d’elles mêmes prennent à la lettre leurs propos.

Ils croient donc qu’ils doivent être gentil, à l’écoute, attentionné, serviable bref servile pour leur plaire.

Ils ne comprennent pas que ces femmes expriment bien plus souvent un besoin qu’un réel désir c’est à dire ce qui les attirent vraiment chez un homme.

En étant trop servile et TROP gentil, ouvert et amoureux rapidement, l’homme passe en général très rapidement dans la fameuse Friend Zone (zone ami).

Ils ont confondus le besoin exprimé par les femmes avec leurs réels désirs.

En réalité si l’on creuse derrière le mot je veux un homme confiant, la femme peut y mettre un homme fort, protecteur, affirmé et qui sait ce qu’il veut dans la vie donc pas toujours « gentil ».

Une fois l’homme soumis et qui ne s’affirme plus, la relation devient déséquilibré et la femme n’a plus de désir et finit par le quitter pour manque de prise d’initiative. 

Mes coachings me font constater que c’est souvent la première raison de rupture des femmes dans un couple…

Combler son manque chez l’autre

elle me manque

elle me manque

De nombreuses théorie sur les couples explique qu’on trouve un partenaire qui vient compléter ce qui nous manque.

Cela est en grande partie vraie et permet d’avoir des couples complémentaires.

Cependant quand on cherche à compléter des manques en nous, on peut entrer dans une relation de dépendance où notre bonheur dépend de l’autre.

Et de là découle une envie de contrôle, de la jalousie parfois maladive et surtout un sentiment d’impuissance pour garder l’autre :

« Sans lui, ma vie n’a plus de sens. »

Le problème vient ensuite du fait qu’à chaque nouveau partenaire, la déception, le manque d’amour et les attentes reviennent et s’intensifient jusqu’à la rupture…

Le pourquoi de ces schémas répétitifs vient du fait que la vie se répète jusqu’à ce qu’on lui donne une réponse différente.

En l’occurrence le problème ne vient pas du partenaire mais de NOUS.

Il s’agit donc de prendre conscience de son mode de fonctionnement pour en changer.

Pour quelqu’un en couple avec un(e) dépendant(e) affective vous remarquerez la chose suivante :

« L’emprise dépersonnalise, déprime, dévitalise, crée un état de manque et de vide permanent alors que l’Amour comble » Fati Amor

Pour éviter ce problème il s’agit bien entendu de s’aimer soi-même donc d’avoir plus d’amour propre avant de vouloir aimer l’autre.

Cette étape souvent difficile demande beaucoup d’efforts et c’est pour cela qu’elle est souvent évitée au profil d’une dépendance affective.

L’amour propre ou amour de soi

amour de soi

amour de soi – amour propre

La meilleure façon d’être heureux avec quelqu’un est donc d’abord d’apprendre à être heureux seul. Ainsi la présence de l’autre est un choix et non une nécessité.

Il ne s’agit donc pas de prédire l’avenir en cherchant un homme parfait (une femme parfaite) mais bien de le rendre possible en restant ouvert à l’autre et à sa différence.

« Etre heureux ne signifie pas que tout est parfait, cela signifie que vous allez au delà des imperfections. » Aristote

L’amour de soi vient de notre capacité à nous aimer nous même donc à apprendre à être heureux avec soi sans avoir besoin de l’autre pour cela.

Ainsi l’autre est la cerise sur le gâteau de notre vie mais pas le gâteau.

Nous sommes déjà heureux sans lui (elle).

Nous lui apportons notre amour plutôt que d’essayer de prendre le sien.

Et je termine encore par une citation et un poème :

« La qualité de notre relation aux autres dépend intrinsèquement de la relation que nous avons avec nous-même. » Frédéric Lenoir

amour véritable

Amour véritable

J’accompagne sur l’estime de soi, l’amour de soi et la confiance en soi les particuliers pour les aider à trouver un chemin intérieur vers plus d’amour propre.

Si tu souhaites faire ce travail clique ici pour me contacter.

Amour parental

Si l’amour inconditionnel n’est pas présent, cela vient souvent d’un manque d’amour parental :

  • Un père qui n’exprime pas d’amour et rabaisse son fils,
  • une mère trop protectrice et castratrice à traiter son enfant en lui disant qu’il faut être gentil jusqu’à le déviriliser,
  • Tabou sur la sexualité ou pression du résultat des parents comme c’est souvent le cas dans la religion musulmane stricte par exemple ou dans certaines cultures asiatiques ou la séduction est très mal vue.

Il est bien possible que toute votre vie sentimentale et amoureuse viennent d’un manque d’amour inconditionnel de nos parents : mère et père n’auraient pas jouer leur rôle et cela à détint sur vous.

Deuxième option : l’enfant s’est rendu compte que le monde réel ne lui apportait pas le même amour inconditionnel que ses parents et c’est donc adapté en donnant son amour sous condition.

Dans tous les cas il est important de prendre conscience des schémas limitants que nous ont transmis nos parents et de l’effet néfaste que cela a sur nous.

Il s’agit de leur rendre leur liberté et ce qui leur appartient et de reprendre la sienne en assumant ses envies sexuelles et sa démarche de séduction.

Je travaille aussi sur ses blocages notamment avec l’hypnose thérapeutique.

Si vous avez des problèmes liés à vos parents ou votre culture pour séduire et assumer votre sexualité pleinement, vous pouvez me contacter en cliquant ici.

Trop extrême : Amour passionnel

amour passionnel

amour passionnel

La séduction est présente partout et même en couple.

Cependant il faut de l’attirance mais également de la sécurité et du confort.

Il s’agit donc d’être satisfait sans raison, d’être dans la gratitude de ce qu’on a plutôt que de vouloir toujours tout changer et améliorer.

Un autre problème des personnes passionnées et ultrasensibles et la peur de l’engagement ou au contraire un engagement trop rapide et total.

Dans les deux cas la situation devient trop extrême et correspond toujours à combler un manque intérieur…

Dans tout les cas l’amour de soi et l’amour inconditionnel commence par s’aimer soi-même et s’accepter pleinement avec ou sans partenaire.

Il s’agit donc de faire un travail sur soi pour mieux se connaitre, se comprendre et SURTOUT éprouver de la gratitude et de la bienveillance pour nous-même.

L’amour inconditionnel selon moi correspond à un état d’ouverture et d’acceptation du monde.

C’est un état proche du bouddhisme de non jugement mais de compréhension de ce qui nous entoure avec une ouverture d’âme positive.

L’autre est accepté tel qu’il (elle) est sans vouloir le changer.

Il (elle) est différent(e) et aime différemment et on profite de ce qu’il (elle) est sans vouloir changer les choses à notre avantage.

Le référentiel est donc interne plutôt qu’externe et l’important est notre propre bonheur en respectant l’autre sans qu’il (elle) soit garant de ce bonheur.

Amour inconditionnel VS dépendance

Notre partenaire peut par exemple nous manquer ou faire des actes qui nous déplaisent mais il (elle) n’est pas  responsable de notre bonheur.

Le plus dur reste d’être bien quand ça va mal plutôt que juste bien quand ça va bien.

Bien entendu être dans l’amour inconditionnel ne retire pas le droit d’exprimer ses émotions et ses envies avec une intention de proposition et non de devoirs et d’obligations. La différence est dans l’intention.

Si l’on fait dépendre son bonheur de l’attitude de l’autre, là c’est effectivement de la dépendance.

Personne n’est responsable de notre bonheur à part nous-même et l’erreur de la dépendance est de croire que c’est à l’autre de nous rendre heureux(se).

La dépendance affective commence quand on a des attentes vis à vis de l’autre par rapport à notre bonheur. Notamment l’attente que l’autre nous rende heureux(se).

Ça s’arrête quand on comprend que l’autre n’est pas responsable de notre bonheur et que nous sommes seuls responsable de cela.

A ce moment on accepte l’autre comme étant libre de faire ce qu’il veut et nous libre de refuser ou d’accepter car nous n’avons pas besoin de lui ou d’actes ou de mots particuliers de sa part pour être heureux.

Ce qui ne nous empêche absolument pas de l’aimer ou de nous affirmer si nécessaire.

On part d’un référentiel externe en dépendance (l’autre) alors qu’en amour inconditionnel notre référentiel est interne (nous).

Clique ici pour en savoir plus sur la dépendance affective et sentimentale.

Je vous souhaite donc d’effectuer ce travail sur vous afin de vous aimer puis d’aimer votre vie et le monde qui vous entoure et enfin pouvoir partager cet amour avec une femme (un homme) qui vous plaise vraiment et qui vous rendra heureux autant que vous la rendrez heureuse (heureux).

Voici deux citations de de mes auteurs favoris.

Elle nous amène à l’acceptation de qui nous sommes pour arrêter de se comparer et s’épanouir pleinement :

« Soyez vous même, tous les autres sont déjà pris » Oscar Wilde

« Restez avec un amour qui vous donne des réponses et non des problèmes, de la sécurité et non de la peur, de la confiance et non des doutes » Paulo Coelho

Et si vous ne trouvez pas cet amour c’est que le travail est à faire sur vous en premier 😉

Écris- moi en commentaire en bas de page ce que tu penses de l’amour passionnel et de l’amour inconditionnel

Loup

Loup : Expert en séduction avec développement personnel à Paris

2 réflexions au sujet de « Amour inconditionnel »

Mike – le Dragueur de ParisPublié le  12:07 - Mai 30, 2018

Excellent article mon ami !

AnonymePublié le  5:10 - Mai 31, 2018

J’aime bien « Et qui sait ce qu’il veut dans la vie. »
C’est exactement ça !! moi même c’est mon critère numéro 1… et j’ajouterais que si un homme essaye de me séduire ou de me courtiser j’attends de lui qu’il me montre qu’il me veut mais pas forcement au niveau sexuel – qui arrive dans un 2e temps- mais qu’il veut communiquer avec moi et me voir…
S’il ne communique pas et ne veut pas me voir ou ne me propose rien j’en déduis qu’il ne me veut pas… et pas la peine de se re-pointer tous les 2 mois quoi en mode « hey tu fais quoi 🙂 … ».
je voulais pas donner mon nom en public parce que c’est assez perso mais je continuerais a commenter ….

Laissez votre message